jeudi, 08 octobre 2009

Les pompiers dans le chaudron des cités

De plus en plus souvent agressés et pris dans des guet-apens, les soldats du feu font des stages d'autodéfense et obtiennent l'appui de la police.

Les sapeurs-pompiers en ont plein les bottes. Insultés, molestés, menacés de mort, pris dans des guet-apens, ils déplorent que leur excellente image auprès des Français ne leur serve plus de sauf-conduit. Pis, la tenue ignifugée qu'ils endossent pour sauver des vies est presque assimilée à l'uniforme du policier et du gendarme par les voyous rejetant tout symbole de l'État. Les statistiques de la Direction de la sécurité civile sont édifiantes : pas moins de 899 soldats du feu ont été pris pour cibles en intervention l'année dernière. Soit plus de 17 agressions par semaine et une explosion de 115% par rapport à 2005, où l'on ne recensait "que" 418 victimes d'incivilités.

Lire la suite