Hussein bin Ali

Hussein bin Ali

« À l’aube de la Première Guerre mondiale, les puissances françaises et britanniques, cherchent un moyen d’affaiblir l’empire ottoman, grand allié des Allemands. C’est alors qu’ils encouragent les Arabes, menés entre autres par Hussein Ibn Ali et ses fils, à se révolter contre le joug du califat turc en leur promettant un grand royaume arabe. Paradoxalement, c’est au même moment que sont signés les accords, initialement secrets, de Sykes-Picot (16 mai 1916), visant à « partager » la région du Moyen-Orient entre les deux puissances européennes en cas de victoire de guerre.

Dès la fin de la guerre, des protectorats sont établis sur leurs régions respectives, et ce malgré l’incohérence totale entre peuples et frontières. Ce tracé nouveau fut remis en question à plusieurs reprises dans l’histoire, notamment à l’ère du nationalisme arabe, et continue de soulever des profonds débats. Les frontières entre États du Moyen-Orient sont-elles réellement légitimes ? Les réalités nationales s’étant crées sont-elles assez solides pour perdurer dans le temps ? Et qu’en est-il des volontés d’abolition des frontières aujourd’hui, le Moyen-Orient de Sykes-Picot est-il en train de s’essouffler ?

  • Conférence organisée par l’association Panthéon-Sorbonne Monde Arabe et le média en ligne Sowt Al Arab.
  • Intervenant : Charles Saint Prot, directeur général de l’Observatoire d’études géopolitiques
  • Date : mercredi 13 avril à 19h
  • Lieu : Centre Sorbonne (amphithéâtre Turgot), 14 rue Cujas, 75005 Paris 
  • Inscription obligatoire : Cliquer ICI
Zones d'influence et de contrôle : française (bleu), britannique (rouge) et russe (vert).

Zones d’influence et de contrôle : française (bleu), britannique (rouge) et russe (vert).