Au milieu de steppes gelées de Mongolie, une expédition archéologique découvre le sarcophage d’un guerrier scythe, vieux de 2 300 ans.
Dans les steppes glacées de l’Altaï, une expédition archéologique franco-mongole s’apprête à fouiller la sépulture d’un guerrier scythe oriental, vieille de 2 300 ans. Le rite d’enfouissement profond des morts, conjugué à des conditions climatiques extrêmes, pourrait permettre aux scientifiques de découvrir les dernières tombes gelées de la planète, et de progresser dans la connaissance de la civilisation scythe. Mais le temps presse, car le réchauffement climatique menace de faire disparaître les vestiges de ce guerrier venu avec son clan conquérir de nouveaux territoires en terre mongole… À partir de leur découverte, les archéologues s’interrogent sur les similitudes entre les nomades kazakhs actuels et les Scythes orientaux, que deux millénaires séparent. La recherche archéologique se double alors d’une passionnante étude ethnoarchéologique de l’un des derniers peuples coupé du monde moderne.

Avec la participation du grand spécialiste des cultures nomades de la steppe, Iaroslav Lebedynsky.

Lire aussi sur THEATRUM BELLI  :