Contrairement aux quatre sous-marins lanceurs d’engin, qui embarquent des missiles nucléaires, les SNA n’ont à leur bord que des armes dites conventionnelles, type torpille. Mais pour remplir leurs longues missions (souvent quatre mois sans toucher au port), missions de chasse, de surveillance ou de renseignement au large de pays en crise, ces bateaux sont équipés d’un réacteur nucléaire qui les rend totalement autonomes.

A bord, sur une  longueur de moins de 80 m, 75 officiers et hommes d’équipage font fonctionner ce qui représente sans doute l’ensemble technologique le plus complexe jamais conçu par l’homme.

Stéphane Cosme, Alain Le Gouguec et Marcos Darras de FRANCE INTER vous proposent d’embarquer dans le Casabianca et de participer à une mission d’essai au large de Toulon à 300 mètres de profondeur.

—————————–

Caractéristiques techniques

  • Longueur : 73,6 mètres
  • Largeur : 7,6 mètres
  • Poids : 2670 tonnes en plongée
  • Immersion maximale : 300 mètres
  • Motorisation : 1 réacteur nucléaire, 1 groupe turbo-réducteur de 7 MW
  • Équipage : 2 équipages de 70 marins
  • Vitesse : > 20 nœuds
  • Armement : 4 tubes lance-torpilles de 533 mm pour torpilles F17 ou pour missiles SM-39 EXOCET antinavire à changement de milieu
  • Équipement : 1 sonar multifonction, 1 sonar remorqué d’écoute très basse fréquence, 1 détecteur de radar ARUR 13, 1 système de transmissions par satellite, système de combat Titlat.

Propulsion

  •  Principale  
     Un réacteur à eau pressurisé K 48  Deux turbo-alternateurs Un moteur électrique de propulsion Une hélice ou pompe hélice – 9 500 ch (7 000 kW)
  •  Secondaire  
     Un groupe diesel générateur SEMT Pielstick 8 PA 4 V 185 SM  de 650 ch (480 kW)permettant d’assurer une propulsion de secours avec un moteur auxiliaire de 500 kW

Équipements électroniques

  • 1 radar 1007  
  • 1 radar Racal Decca
  • 1 sonar multifonction DMUX-20  
  • 1 sonar remorqué ETBF DSUV-62 C  
  • 1 sonar DUUG-7  
  • Contre-mesure : 1 détecteur ARUR-13  
  • 1 système de direction de combat TITAC  (+ liaison 11)
  • Système d’aide au commandement SEAO/OPSMER  
  • Système de transmission par satellite Syracuse  
  • Système de navigation intégré avec 2 centrales inertielles Minicim  de SAGEM
  • Périscope de veille SPS  et périscope d’attaque APS STS  

Armement

  • 4 tubes lance-torpilles de 533 mm qui peuvent lancer des torpilles F17  mod 2  de lutte anti-navires et anti-sous-marines ou des missiles SM 39  à changement de milieu contre buts de surface.

Ce type de sous-marin peut également mouiller des mines.

Ville marraine

Moulins parraine le sous-marin nucléaire d’attaque Casabianca depuis le 25 avril 1992