Ce rapport met en évidence des doses de plutonium 18 à 20 fois supérieures à la normale.