Les exportations d’équipements militaires de la Russie ont généré 15,5 milliards de dollars en 2014, révèle aujourd’hui un haut responsable russe.

Moscou conserve ainsi son rang de deuxième vendeur d’arme de la planète. Et cela en dépit des sanctions occidentales visant le secteur de la Défense en raison de la crise ukrainienne. « Nous avons légèrement dépassé nos prévisions, avec des ventes d’armes », a déclaré Alexandre Fomine, directeur du Service fédéral de coopération militaro-technique, cité par l’agence de presse Ria Novosti.

En 2013, les exportations d’armes russes avaient atteint 15,7 milliards de dollars. Les sanctions imposées par l’Occident « ont un impact indéniablement négatif sur notre travail mais le résultat » souligne le responsable, qui s’estime tout de même satisfait de ces chiffres. La Chine et l’Inde sont les deux plus importants clients de la Russie, qui a également exporté pour environ un milliard de dollars d’armes au Venezuela et au Vietnam en 2014, selon Ria Novosti.

En janvier, le président russe Vladimir Poutine s’était félicité du maintien des exportations d’armes, vantant la réputation russe de « partenaire fiable et prévisible ».