Les Tigers du premier escadron de l’armée de l’air indienne ont tiré avec succès le missile air-air longue portée Beyond Visual Range* dont ils ont fait l’acquisition récemment et ce depuis un Mirage 2000 amélioré sur une cible en mouvement.

Le missile a réalisé un impact direct sur une cible bien plus petite qu’un vrai aéronef et à basse altitude. La cible a été détruite à l’impact, validant ainsi l’enveloppe de lancement du missile. Grâce au succès de cette mission, l’armée de l’air indienne est passée dans le rang des rares forces aériennes dans le monde dotées de l’atout de ce missile air-air longue portée Beyond Visual Range. La réussite opérationnelle de cette mission confirme la capacité critique de l’armée de l’aire indienne.

Le MICA de MBDA est un système missile antiaérien, multi-cible, tout temps, de courte et moyenne portées, autonome après lancement. Il est prévu pour un usage bivalent soit depuis une plateforme aérienne comme les missiles individuels, soit par des unités au sol et des navires qui peuvent être équipés système de lancement vertical en rafale pour MICA. Il est installé avec un système de poussée vectorielle. Il est développé depuis 1982 par Matra. Les premiers essais ont été effectués en 1991 et le missile a été commandé en 1996 pour équiper le Rafale et le Mirage 2000. Il s’agit du remplacement à la fois du Super 530, pour ce qui est de l’interception, et du Magic II, pour ce qui est du combat aérien.

Le 11 juin 2007, un MICA tiré depuis un Rafale a démontré avec succès sa capacité d’acquisition par-dessus la dérive en détruisant une cible derrière l’appareil lanceur. Ladite cible était désignée par un appareil acolyte et les coordonnées transmises par Liaison 16**.

Il existe deux variantes du MICA : le MICA RF qui possède un autoguidage à radar actif et le MICA IR un autoguidage à imagerie infrarouge. Ces deux autoguidages sont conçus pour filtrer les contre-mesures telles que les paillettes et les leurres. Une unité de contrôle de la poussée vectorielle ajustée au moteur de la roquette accroît l’agilité du missile. Le missile est capable de verrouillage après lancement (LOAL***), ce qui signifie qu’il est capable d’engager des cibles en dehors de la portée visuelle de l’autoguidage au lancement. Monté sur Rafale, le MICA IR peut fournir une imagerie infrarouge à système central de traitement des données, agissant ainsi comme un capteur externe.

Le MICA peut également être employé comme missile sol-air de courte portée. Il est disponible en version terrestre, le VL MICA, tiré depuis un affût monté sur camion, et en version navale, le VL MICA-M, tiré grâce à un système de lancement vertical monté sur navire. Le 23 octobre 2008 à 15h30, au CEL de Biscarosse dans les Landes, un missile VL MICA a réalisé avec succès le dernier de ses 14 essais de tir, ce qui signifie qu’il est maintenant prêt pour la production de masse. Le drone cible volait à basse altitude au-dessus de la mer, 12 km plus loin. Malgré cette distance, le MICA muni d’un autoguidage à radar actif, a verrouillé la cible et l’a abattue.

Avec un poids de 112 kg, une longueur de 3.1 m et un diamètre de 160 mm, le MICA est le système missile air-air polyvalent pour le Rafale et les dernières versions du Mirage 2000-5. Le Mirage amélioré de l’Inde en dispose et bientôt le Rafale de même.

Robert ENGELMANN

———————–

* Beyond Visual Range = littéralement « au-delà de la portée visuelle »

**Système de communication des données stratégiques de l’OTAN

***LOAL = Lock-On After Launch