Pieds_Nickeles_guerrePreuve de l’élan patriotique qui s’empare de la France en 1914, même les personnages de bande dessinée vont revêtir l’uniforme bleu horizon y compris les moins recommandables.

Ainsi de Croquignol, Ribouldingue et Filochard, les déjà célèbres « Pieds-Nickelés », pourtant davantage connus pour leur esprit frondeur voire anarchisant qui, de 1915 à 1918 vont mettre leur art consommé de l’escroquerie au service de la nation. A l’occasion de la réédition sous forme d’album de ces planches parues en feuilleton (Editions Vuibert, septembre 2013), l’historien Jean Tulard, membre de l’Académie des sciences morales et politiques et fin connaisseur des Pieds-Nickelés, décrypte les raisons de cet engagement aussi sincère qu’improbable.

Source : CANAL ACADÉMIE