Ayant intégré l’école des sous-officiers de Saint-Maixent en mars dernier, les EVSO Axelle et Aude et leurs camarades sont élèves sous-officiers et ont effectué leur stage en corps de troupe à Mourmelon. Débutant par une semaine au 501e régiment de chars de combat, ils ont tout d’abord reçu des enseignements sur l’organisation et la vie régimentaire ainsi que sur  le métier de soldat. Passage obligé et moment clé de leur stage au 501 : la visite de la salle d’honneur. « Nous ne connaissions par l’histoire des bérets noirs. Le BCH Laurent nous a fait découvrir l’historique, de façon ludique, du glorieux et victorieux 501e RCC », révèle l’élève sous-officier Aude.

Durant ce stage de 3 semaines à Mourmelon, les deux EVSO ont passé deux semaines  à la section équestre militaire de Mourmelon, encadrées par la SCH Audrey.  « Nous avons choisi la spécialité sport équestre pour orienter notre carrière de sous-officier vers l’enseignement de l’équitation aux militaires, aux familles des militaires et aux civils mais aussi pour représenter l’institution lors de compétitions nationales et internationales avec des chevaux militaires, et ce dans toutes les disciplines », nous disent Axelle et Aude.

Elles ont intégré l’Ecole Nationale des Sous-Officiers d’active (ENSOA) de Saint-Maixent l’Ecole le 3 mars 2015. Auparavant, Aude était monitrice d’équitation dans le milieu civil depuis 4 ans. Pourquoi s’est-elle tournée vers l’armée ? « Je recherchais un peu plus de rigueur et de discipline, et on retrouve ces aspects surtout dans les structures militaires ».

Axelle, quant à elle, conciliait depuis 5 ans en alternance ses études dans une Maison Familiale Rurale (MFR) et travail avec les chevaux dans les clubs hippiques et fermes équestres. « Mon frère, qui est militaire, m’a appris que l’on pouvait être militaire cavalier pour ainsi vivre de ma passion », souligne-t-elle.

 « Nous arrivons en période estivale, les chevaux de club étant en vacances dans la « verte campagne ardennaise », cela nous a permis de remettre en condition le parcours d’obstacles, les écuries et surtout de nous occuper convenablement des chevaux restés au club. Etant en box, nous avons pris le temps de les panser et de les sortir pour brouter l’herbe environnante. Monitrice dans le passé, j’inculquais aux élèves le fait que s’occuper des chevaux ne voulait pas seulement dire monter dessus mais veiller au bien-être et au confort de l’animal. Ici, nous sommes avec des chevaux de qualité et très bien entretenus », ajoute les EVSO Axelle et Aude.

« Travail et entretien des chevaux, entretien du matériel et des installations, les EVSO ont participé avec enthousiasme à toutes ces tâches », se réjouit la SCH Audrey.

Bien encadrées par le SCH Audrey, les deux élèves-officiers ont bien pris la mesure de son niveau d’équitante, de ses qualités pédagogiques qui, avec son sérieux et son dynamisme ont été remarqués et appréciés. En plus de sa fonction d’encadrant, le SCH Audrey les a renseigné sur le cursus atypique qu’elles effectueront. Saint-Maixent, où elles achèveront leur formation de soldat, et Fontainebleau où elles se spécialiseront en équitation militaire, sont les prochains lieux de formation pour ces EVSO, plus motivées que jamais après leur passage à Mourmelon.