Plusieurs dizaines d’islamistes ont été tués par l’armée égyptienne dans le nord du Sinaï, a-t-on appris mercredi de sources proches des services de sécurité. Des hélicoptères Apache ont détruit quatre véhicules, tuant 18 militants islamistes présumés. Vingt autres ont été tués dans le bombardement de bâtiments dans la ville de Cheikh Zouweid, où ils s’étaient rassemblés.

L’insurrection islamiste a gagné en intensité dans la péninsule du Sinaï depuis l’éviction en juillet 2013 du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, et son remplacement par Abdel Fattah al Sissi, l’ancien chef d’état-major des forces armées.