Des illustrations retrouvées sur les murs de tombeaux et de temples égyptiens, datant d’il y a 3 600 ans, montrent des pharaons au combat, s’élançant fièrement dans la bataille sur des chars tirés par des chevaux. Selon certains historiens, l’apparition de ce véhicule, qui s’apparente à une véritable révolution technologique, aurait permis aux rois d’Égypte de multiplier les conquêtes et de consolider les frontières du Nouvel Empire. En quoi ces chars étaient-ils si originaux ? Quelle vitesse pouvaient-ils atteindre et dans quelle mesure étaient-ils maniables ? Ont-ils réellement joué un rôle décisif dans la stratégie expansionniste des pharaons ?

C’est pour tenter d’élucider ces énigmes qu’une équipe d’archéologues, d’ingénieurs, de menuisiers et de dresseurs de chevaux a entrepris la construction de deux répliques de chars égyptiens : le premier véhicule, léger, est inspiré des modèles observés dans le tombeau de Toutankhamon ; le second, plus lourd et à la décoration élaborée, correspond à la description du char que Thoutmosis III a utilisé lors de la bataille de Megiddo. Roues à rayons, ressorts, amortisseurs, barres antiroulis, rétroviseurs de forme convexe, toute l’architecture a été étudiée à la loupe et reconstituée. Après plusieurs mois d’efforts, l’équipe est prête à lancer les chars à pleine vitesse dans le désert…