La Direction générale de l’armement (DGA) a prononcé, début octobre 2015, la qualification de la version « génie » du Véhicule de l’avant blindé (VAB) au standard « ULTIMA ». Cette qualification marque la fin d’un cycle de transformations techniques conduites en vue de permettre au VAB de continuer à remplir la totalité de ses missions jusqu’à son remplacement progressif, à compter de 2019, par le véhicule blindé Griffon en cours de développement dans le cadre du programme SCORPION. Les derniers VAB seront retirés du service à l’horizon 2030. 

Le parc français de VAB comprend environ 3 000 véhicules, principalement en service dans l’armée de terre. Le VAB a été décliné en une trentaine de versions opérationnelles, du transport de troupes pour l’infanterie au porteur de systèmes d’armes les plus divers. Afin d’adapter le VAB à l’évolution de la menace sur les théâtres d’opérations extérieures, la DGA a commandé ces dernières années à son fabricant Renault Trucks Defense (RTD) de nombreuses améliorations. Elles ont concerné principalement la protection, la motorisation, l’armement et l’adaptation au système FELIN.

Le standard ULTIMA du VAB inclut des protections et équipements contre les engins explosifs improvisés, un tourelleau téléopéré de 12,7 mm permettant au servant de rester protégé à l’intérieur du véhicule, ainsi qu’un système de localisation acoustique des tireurs adverses. Le VAB ULTIMA a la capacité de soutenir des combattants équipés du système FELIN et est équipé du  réseau d’interphonie de nouvelle génération RIF NG. Le VAB ULTIMA est actuellement déployé en opérations extérieures.

Le standard est déclinée en deux versions, les VAB ULTIMA infanterie (230 engins commandés et livrés) et les VAB ULTIMA génie (60 engins commandés, 30 livrés).  La version « génie » dispose de spécificités du fait de l’emport de matériels spécifiques à cette arme, et l’ajout d’un treuil monté sur l’arrière. La livraison des derniers VAB ULTIMA  « génie » est prévue au premier semestre 2016.