Il est  l’auteur du de Bello Gallico, mais aussi du de Bello Civili contre Pompée, César, chef de guerre c’est 1 192 000 morts, du moins d’après Pline l’ancien. Mais ses conquêtes militaires ne furent rien pour César, sa seule aspiration était Rome…

Avec Yann Le Bohec, spécialiste de l’antiquité romaine, professeur émérite de l’université Paris-Sorbonne (Paris IV).