Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

> Guerre d'Indochine

  • Captivité de guerre : Les prisonniers dans les guerres d’Indochine, 1946-1979

    Pourquoi, quand et comment fait-on – ou ne fait-on pas… – de prisonniers ? Alors qu’en 1991, au lendemain de l’opération "Tempête du désert", le Comité international de la Croix-Rouge se félicitait du traitement "modèle" réservé aux prisonniers de guerre irakiens par les troupes de la Coalition, cette même organisation, quinze ans plus tard, condamnait les conditions inhumaines de détention des captifs d’Abu Ghraïb et de Guantanamo. Révélant combien rien n’est acquis en ce domaine de la captivité de guerre, ces rapports disent aussi tout autant l’actualité de ces questions que la nécessité d’ancrer dans une histoire bien plus complexe qu’il n’y paraît de prime abord toute réflexion en ce domaine. 

    Avec Pierre Journoud, chargé d’études à l’IRSEM.

    Egalement sur le sujet : DVD ECPAD "Face à la mort"

    Prisonnier Indochine.jpg

    Un des prisonniers français libérés à Sam Son, affaibli par sa captivité dans les camps du Viêt-minh, se restaure à bord du LST (Landing Ship Tank) qui le ramène à Haïphong. Août 1954. Crédit photo / ECPAD.

    Lien permanent Catégories : > Armées, > Asie, > Guerre d'Indochine, > Vox Belli 0 commentaire