3 septembre 1260 : bataille d’Ain Djalout (Galilée).

Le sultan Mamelouk d’Egypte, Sayf Ad Din Qutuz, apprenant que les Mongols observent une pause dans leur conquête vers l’Egypte et surtout qu’ils n’ont laissé que 20 000 hommes en Syrie, décide d’attaquer. Pour les affronter, il demande une trêve et une aide logistique aux Croisés (Royaume de Jérusalem) qui la leur accordent, heureux de laisser se combattre deux mondes qui séparément peuvent les anéantir. Surpris par l’audace des musulmans, Ketboga (chef mongol) se porte à leur rencontre : l’avant-garde mamelouke est chargée par le sultan d’attirer les Mongols dans le fond de la vallée d’Ain Djalout qu’il domine depuis les collines avec ses 35 000 hommes. Mal renseigné, Ketboga donne dans le piège et commence à détruire cette avant-garde. Réalisant son erreur, il envoie sa cavalerie déborder l’aile gauche musulmane qui manque se faire enfoncer. Le combat dure toute l’après-midi et reste indécis jusqu’à ce que le sultan rejoigne la première ligne et galvanise ses troupes par sa présence. Le nombre et la foi des Mamelouks leur donnent la victoire : c’est une des premières fois que les Mongols sont vaincus ! Les Mamelouks sont une troupe de mercenaires originaires d’Europe de l’Est et de Russie méridionale employée par le sultan : Esclaves achetés à l’âge de 15 ans, ils sont affranchis dès leurs formations militaire et religieuse achevées afin de servir, (soldés !) dans les troupes du sultan.


3 septembre 1643 : bataille navale de Carthagène (au large de l’Espagne – Méditerranée)

L’amiral français Jean Armand de Brézé détruit une flotte espagnole pendant la guerre de Trente ans, devant le port de Carthagène. Les épaves vont bloquer la base navale pendant un an.


 3 septembre 1783 : traité de Versailles. 

Ce traité entre France et Angleterre, met fin à la guerre de l’Indépendance des Etats-Unis. L’Angleterre cède aux Etats-Unis la totalité des terres au Sud du Canada et rend à la France St Pierre et Miquelon, les comptoirs du Sénégal et des Indes, les Iles Tobago et Ste Lucie.


 3 septembre 1939 : déclaration de guerre de la France et du Royaume-Uni à l’Allemagne. 

Quelques heures à peine après cette déclaration, le sous-marin allemand U-30, commandé par le lieutenant Lemp coule par mégarde le paquebot britannique Athenia qui emmène 1400 civils fuyant vers le Canada. Le blackout à bord du paquebot ainsi que sa route rapide et zigzagante induisent Lemp en erreur. Lorsqu’il réalise sa bévue, il quitte la zone du naufrage. 118 victimes. Ce sont les premières de la guerre.  La Kriegsmarine nie toute responsabilité, n’ayant pas reçu de compte rendu de Lemp et imagine même une provocation britannique.


3 septembre 1943 : reddition italienne (Syracuse – Sicile).

Signature secrète de l’armistice sans conditions de l’Italie face aux Américains et Britanniques. Elle ne sera rendue publique que 5 jours plus tard. Les Allemands prennent immédiatement le contrôle des points stratégiques en Italie, notamment la ligne Gustav.


3 septembre 1964 : contrat entre Matra et Hawker Siddeley.

Conception du missile franco-britannique Martel (air-mer ou air-radar). C’est l’un de ces missiles, tiré par un avion Jaguar, qui en 1987 détruit les radars sol-air de la base de Ouadi doum tenue par les Libyens au Tchad.