9 septembre 1585 : naissance de Richelieu (Paris).

Armand Jean du Plessis de Richelieu est tout à la fois évêque, homme d’Etat et chef de guerre. Devenu principal ministre de Louis XIII en 1624, il remet aux ordres du roi la noblesse indisciplinée du pays (lutte contre les tentatives de coup d’Etat, répression des duels,…), bat les rebellions protestantes (siège de La Rochelle), sécurise les frontières, développe la Marine, crée l’Académie française, et d’une manière générale redore le blason français que la période de la régence avait contribué à ternir. La réputation sulfureuse que lui ont fait ses ennemis à sa mort a été prolongée jusqu’à nos jours par des œuvres romanesques ne rendant pas justice à l’action et la mémoire d’un des plus grands serviteurs du bien commun.

Lire la biographie qu’Arnaud Teyssier lui consacre, Richelieu, l’aigle et la colombe.


9 septembre 1798 : l’empire ottoman déclare la guerre à la France. 

Alors que Bonaparte conçoit la campagne d’Egypte comme une attaque des intérêts anglais et  le Directoire comme un bon moyen d’éloigner de France un général trop ambitieux, l’empire ottoman la considère pour ce qu’elle est : une invasion. Pour mémoire, les 30 000 hommes de Bonaparte ont échappé à la flotte anglaise lors de la traversée de la Méditerranée et pris Alexandrie le 2 juillet.


9 septembre 1842 : Tahiti devient protectorat français.

Une majorité de chefs de tribus fait pression sur la reine Pomare IV pour demander officiellement le statut de protectorat français.  La demande est reçue par l’amiral Dupetit-Thouars qui vient auparavant d’annexer les Marquises (1841).


9 septembre 1914 : charge du lieutenant de Gironde.

Engagé à la tête de son escadron (le 2e du 16e régiment de dragons) sur les arrières ennemis, le lieutenant de Gironde est informé de l’installation d’un aérodrome de fortune allemand dans la région de Vivières (Soissonnais), protégé par plusieurs automitrailleuses. Il organise un coup de main et conduit son escadron dans une charge à cheval puis à pied au cours de laquelle il parvient à détruire les aéroplanes allemands alignés sur le plateau, mais perd la vie ainsi que douze de ses hommes. C’est l’un des rares cas de charge de cavalerie menée contre une formation aérienne…


9 septembre 1943 : opération Avalanche (Salerne – Italie).  La 5e armée du général Clark (anglo-américaine) débarquent dans la baie de Salerne alors que quelques jours plus tôt deux débarquements britanniques ont fait diversion dans l’extrême sud de l’Italie.


9 septembre 1965 : conférence de presse de De Gaulle.

A la fin de son intervention, refusant un monde bipolaire,  il annonce vouloir lancer l’Europe dans une 3e voie. Il prépare aussi les esprits au retrait prochain des Français du commandement intégré de l’OTAN (officialisé en février 1966). La France est de retour dans le commandement intégré depuis le 3 avril 2009.


9 septembre 1976 : Viking 1 sur Mars.

La NASA pose sur la planète Mars la sonde Viking 1, 5 ans après les Soviétiques.


9 septembre 1976 : décès de Mao Tsé-toung (Pékin – Chine).


9 septembre 1983 : bombardement de l’ambassade de France (Beyrouth – Liban).

Des coups de mortier tombent sur l’ambassade blessant un soldat français.


9 septembre 2001 : assassinat du commandant Massoud. (Afghanistan).

Deux jours avant les attentats contre New York et Washington, le commandant Ahmad Shah Massoud est tué dans un attentat suicide commis par deux Tunisiens se réclamant d’Al Qaida. S’étant fait passer pour des journalistes cameramen, ils ont pu approcher suffisamment près Massoud dans l’enclave de Takhar (province dans le Nord-est du pays) pour le tuer en se faisant sauter avec leur explosif dissimulé dans une caméra. Massoud avait combattu les soviétiques de 1978 à 1992, puis, jusqu’à sa mort, s’opposa aux Talibans qui  prenaient progressivement le contrôle de l’Afghanistan depuis le 27 septembre 1996, avec la prise de Kaboul et la mise en place de l’Émirat islamique d’Afghanistan.