4 juin : sainte Clothilde : (du germanique hlod, « gloire » et hild, « combat »), princesse burgonde et épouse de Clovis. Patronne de l’ALAT (aviation légère de l’armée de Terre) depuis 1995. Bonne fête aux Clothilde (avec ou sans « h »).


4 juin 1525 : fin de la guerre des paysans (Allemagne).

Prélude à la guerre de Trente ans, la Bauernkrieg qui secoue le Saint Empire pendant deux années trouve ses racines dans la misère. De plus, la Réforme qu’introduit Luther à ce moment, brise beaucoup de tabous et incite les paysans à se révolter, sous l’impulsion de prêcheurs millénaristes. Des bandes se créent arborant la bannière rouge frappée du mot « liberté » et ravagent l’Empire. La répression est méthodique et très meurtrière. Même si ces mêmes paysans révoltés sont ceux qui fourniront les rangs des courageux et robustes Landsknecht, leur armement et tactique sont surclassés par les troupes impériales. Cette guerre aurait fait 100 000 morts. Considérée par Engels comme une des premières manifestations de la lutte des classes, elle a traumatisé l’Allemagne.

Guerre-des-paysans


4 juin 1629 : naufrage du Batavia (Côte ouest de l’Australie). 

Cas édifiant de mutinerie montrant les dangers d’un commandement défaillant en milieu hostile et fermé.  Le Batavia navire de la compagnie des Indes Néerlandaises fait naufrage sur un récif. Les rescapés se répartissent sur les îles de l’archipel tandis que le capitaine et 48 passagers embarquent à bord d’une chaloupe pour trouver de l’aide. Ils atteignent, le 7 juillet, Batavia (aujourd’hui Jakarta). Pendant ce temps sur l’archipel, se développe une société de type totalitaire contrôlée par l’un des rescapés les plus habiles qui instaure un climat de terreur avec l’aide d’une partie des soldats du bord. Les secours arrivent le 17 septembre, trouvant l’archipel en pleine guerre. Sur les 320 passagers, seuls un tiers put rentrer (115 furent assassinées sur l’île).


4 juin 1859 : bataille de Magenta (Italie).

La bataille de Magenta se termine par une victoire franco-sarde contre les Autrichiens. Dans la nuit du 2  au 3 juin, le génie français, protégé par l’artillerie, jette un pont de barques de 180 mètres à Turbigo : le IIe corps d’armée peut commencer à traverser afin de soutenir les premiers combats à Turbigo et Robecchetto. Le matin du 4 juin, Napoléon III entend tonner le canon, de son observatoire dans la tour de San Martino al Basto et  convaincu que l’attaque de Mac Mahon est engagée, il ordonne aux troupes en attente près du Tessin de se déplacer vers les ponts existant. Les Autrichiens réussissent à en faire sauter 2 sur 3 si bien que les Français ont du mal à se coordonner. L’espace d’une heure, les renforts autrichiens submergent les Français à tel point qu’un télégramme est envoyé à Vienne qui annonce la victoire. Cependant après de féroces combats, les Français réussissent à passer sur le ponte Nuovo après que les Autrichiens, menacés sur leur flanc droit par Mac Mahon qui a repoussé l’attaque à Boffalora, se retirent à Magenta. Les Autrichiens se réfugient dans les habitations espérant défendre le territoire mètre par mètre. Par une manœuvre en tenaille, les Français attaquent l’ennemi retranché dans la ville. Au soir du 4 juin, l’empereur Napoléon III nomme Mac Mahon maréchal de France et duc de Magenta.


4 juin 1940 : les Allemands entrent dans Dunkerque.

40 000 soldats (la plupart français) sont faits prisonniers lorsqu’au petit matin les troupes allemandes atteignent les plages. 340 000 soldats (dont 112 000 français) ont réussi à évacuer la poche de Dunkerque au cours de l’opération Dynamo. L’armement, les munitions et le matériel abandonné sont cependant gigantesques.

Lire les RHA n° 12 et 173.


4 juin 1944 : les Américains à Rome.

La 5e armée du général Clark entre dans Rome. La bataille de Monte Cassino s’est achevée le 18 mai.


4 juin 1958 : « Je vous ai compris ! «  (Alger).

C’est l’un des discours les plus célèbres de Charles de Gaulle. Prononcé sur le Forum à Alger, quelques jours après l’investiture de de Gaulle et devant des milliers de spectateurs qui l’acclament comme le sauveur de l’Algérie française, ce discours sera très souvent cité pour dénoncer l’évolution du nouveau Président de la République sur le devenir de l’Algérie.


4 juin 1982 : début de l’opération Paix en Galilée (Liban).

Tsahal entre au Liban malgré le dispositif d’interposition de la FINUL sur la frontière. Les forces palestiniennes sont encerclées dans Beyrouth le 1er août.


4 juin 1989 : l’armée chinoise tire sur la foule (place Tiananmen).

L’armée chinoise intervient pour faire cesser les manifestations étudiantes qui se déroulent place Tiananmen depuis près de 2 mois (15 avril). Le bilan humain varie selon les sources entre 240 et 10 000 morts.