3 mai 1808 : exécution des prisonniers espagnols sur ordre du maréchal Murat.

Les habitants de Madrid se sont soulevés la veille contre l’occupant français. Murat tente de réprimer la rébellion en procédant à des exécutions sommaires. La révolte s’étend à presque tout le pays à l’appel du clergé, de la noblesse et des libéraux. Plusieurs armées françaises sont anéanties du fait de cette « guerre de l’indépendance » d’un genre inconnu jusqu’alors. On invente l’expression « guérilla » (petite guerre) pour qualifier les attaques surprises des combattants de l’ombre qui ne laissent aucune chance aux groupes de soldats isolés. Les Anglais en profitent pour débarquer en Espagne un corps expéditionnaire sous la conduite du général Arthur Wellesley, futur duc de Wellington (qui vaincra Napoléon à Waterloo).

Sur la guérilla lire le texte : Anatomie d’une « petite guerre » : la campagne de Calabre (1806-1807)


3 mai 1809 : prise d’Ebelsberg (Autriche).

Le fort qui commande la confluence Danube –Traun est pris par les troupes de Masséna qui obligent l’archiduc d’Autriche à se replier vers Vienne.


3 mai 1854 : le capitaine Faidherbe est nommé gouverneur du Sénégal 


3 mai 1925 : mort de Clément Ader (Toulouse). Inventeur français qui fait décoller pour la première fois un plus lourd que l’air le 9 octobre 1890. 


3 mai 1956 : fin de la bataille de Souk Ahras (Algérie).

Le 9e RCP réduit une unité de rebelles infiltrés via la ligne Morrice. La compagnie du capitaine Beaumont dont la mission est de fixer l’ennemi pendant que le bouclage de la zone est effectué par le régiment, perd 28 hommes au combat.