28 avril 1480 : échec du siège de Rhodes (Méditerranée).

Le pacha Misach Paléologue, ancien prince byzantin de Constantinople converti à l’Islam, débarque sur l’ile de Rhodes avec 70 000 hommes pour assiéger la forteresse des chevaliers hospitaliers. Le siège dure 3 mois mais échoue face aux 4000 hommes du grand maitre Pierre d’Aubusson. Les Hospitaliers se permettent même une contre-attaque et prennent l’étendard du Pacha. Paléologue est tue dans un combat naval contre une flotte espagnole venue en renfort alors qu’il lève le siège. Les Hospitaliers perdront cependant l’ile lors du siège de Soliman en 1522. 


28 avril 1503 : bataille de Cérignole (Italie).

Français et Espagnols se disputent le Royaume de Naples durant la 3ème guerre d’Italie. Louis d’Armagnac, duc de Nemours commande l’armée française (9500 hommes et 26 canons) et affronte Gonzalve de Cordoue surnommé le Gran capitan qui dispose d’autant d’hommes mais de moitié moins de canons. L’Espagnol connaissant le gout français pour les charges de cavalerie, tend un piège. Simulant une timide attaque, les Espagnols se laissent poursuivre par les cavaliers français qui ne s’aperçoivent pas qu’ils sont entraînés vers les arquebusiers protégés par des fossés. Le duc de Nemours est tué. La bataille s’achève par l’affrontement des piquiers (Gascons et mercenaires suisses contre Espagnols et mercenaires allemands). Les Espagnols infligent 3700 pertes à leurs ennemis alors qu’ils ne perdent que 100 hommes.


28 avril 1760 : bataille de Sainte Foy (Québec).

Les Français gagnent leur dernière bataille face aux Anglais.


28 avril 1780 : arrivée de la frégate Hermione (Boston).  

Le marquis de La Fayette débarque pour apporter le soutien du roi de France aux Américains. La frégate est commandée par le lieutenant de vaisseau de La Touche.


28 avril 1862 : bataille de las Cumbres (Mexique).

L’armée du général Lorenzes (6000 h) force le col tenu par 4000 mexicains.


28 avril 1912 : fin de la bande à Bonnot (Choisy-le-Roi).

Après un service militaire dont il sort tireur d’élite, Jules Bonnot milite au mouvement anarchiste, devient braqueur et l’ennemi public numéro 1 du moment. Il est le premier à utiliser une automobile pour s’enfuir après ses coups de main. Le 24 avril, il tue l’adjoint du chef de la Sureté, Louis Jouin, qui perquisitionne le domicile d’un de ses complices. Bonnot s’enfuit et se retranche dans une maison appartenant à la bande où il est rapidement assiégé par les hommes de la sûreté, un détachement de la garde républicaine, de la gendarmerie locale et des Zouaves équipés d’une mitrailleuse. Le lieutenant Félix Fontan de la Garde républicaine fait sauter à la dynamite un mur de la maison après l’avoir approchée, caché derrière une charrette prise sous le feu des hommes de Bonnot. L’action de Fontan est décisive et permet l’assaut.  Saint-Cyrien d’origine, il demande à intégrer le 99ème RI en 1914 et est tué dans la Somme la même année.


28 avril 1954 :  Dien Bien Phu se poursuit.

« La colonne Crèvecœur (que l’histoire aurait plutôt eu raison d’appeler « colonne Godard », du nom du lieutenant-colonel qui la commande), partie du Laos en direction de Diên Biên Phu reprend Muong Khoua ; le commandement ne se leurre pas sur les possibilités de cette force d’environ 2 000 hommes, il ne peut s’agir que d’éléments de recueil de la garnison française soit en cas de sortie en force de celle-ci soit pour récupérer les isolés après reddition du camp retranché ». CDT Ivan Cadeau (SHD/DREE).


28 avril 1956 : dissolution du CEF (Vietnam).

« Le corps expéditionnaire français d’Extrême-Orient, constitué en 1943, et qui combat les troupes du Viêt-Minh en Indochine à partir de l’automne 1945, est officiellement dissous. Restent 3 000 militaires français appartenant à différents organes liquidateurs qui quittent le Vietnam entre juin et septembre 1956. Seno, au Laos, accueille la dernière base française qui sert notamment de station d’écoutes pour les services spéciaux ». CDT Ivan Cadeau (SHD/DREE).

Lire l’ouvrage Parachutistes en Indochine de M-D Demélas.


28 avril 1965 : intervention américaine à Saint Domingue (République Dominicaine). 


28 avril 1969 : démission du général De Gaulle (Paris).

« Je cesse d’exercer mes fonctions de Président de la République. Cette décision prend effet aujourd’hui à midi ». Charles De Gaulle.