25 août 1270 : mort de Saint Louis (Tunis).

Le roi de France, Louis IX, meurt de la dysenterie lors de la 8e croisade qui est la deuxième croisade à laquelle il participe. Canonisé le 11 août 1297, sa fête est le 25 aout, jour anniversaire de sa mort. Il est l’un des saint patrons de la France et du diocèse aux armées.


25 août 1704 : Les Britanniques prennent Gibraltar.

D’une importance stratégique majeure, ce territoire espagnol de 6,8 km²  permettant de contrôler le détroit, est pris par les forces anglo-néerlandaises sous les ordres de l’amiral Georges Rooke. Le traité d’Utrecht du 11 avril 1713 reconnaît sa perte pour la couronne espagnole. Les British Forces Gibraltar comprennent entre autres, le Royal Gibraltar Regiment, le Royal Navy Gibraltar Squadron, la RAF Gibraltar,


25 août 1810 : bataille navale de Grand Port (Ile de France – actuelle île Maurice).

Le capitaine Duperré franchit le blocus britannique de l’île et se faufile à travers les récifs de la baie de Grand Port où tous les anglais à sa poursuite s’échouent ou sont détruits. Grand Port est la seule bataille navale inscrite sur l’Arc de Triomphe.


25 août 1884 : bombardement de Fou-Tchéou (Chine).

L’amiral Courbet après avoir détruit deux jours plus tôt la flotte chinoise, réduit en cendre l’arsenal chinois de Fou-Tchéou puis parvient à rejoindre la haute mer tout en évitant les tirs côtiers.


25 août 1915 : les allemands prennent Brest-Litovsk.

Après avoir reçu des renforts considérables de la 8e, 10e et 12e armées, les troupes allemandes s’emparent de la ville. Toute la Pologne est dès lors occupée par les Empires centraux. Les Russes sont rejetés sur la rive droite de la Vistule. Au total, certaines unités ont reculé de plus de 500 km depuis le début de la guerre. Par la suite, le tsar Nicolas II limoge le général Nicolas Nikolaïevitch et prend le contrôle direct des armées afin d’éviter de nouvelles conséquences désastreuses pour l’Empire russe.


25 août 1920 : fin de la bataille de Varsovie.

« Tournant de la guerre russo-polonaise de 1919-20, elle porte aussi le nom de miracle de la Vistule, Cud nad Wisla en polonais. Après un mois de retraite, et s’être fait percé leurs lignes de défense le 13 août, les troupes polonaises de Joseph Pilsudski bousculent l’armée bolchevique de Toukhatchevski alors contrainte de se replier. Une mission militaire française de 400 officiers disséminés dans les états-majors conseille la jeune armée polonaise. Le char de la Victoire, le Renault FT, équipe le 1er Régiment de chars polonais qui compte aussi des officiers du 505e Régiment de chars de combat : le fond Perette détenu au SHD retrace leur épopée ». CNE Jean-Baptiste P. (COMLE). 


25 août 1940 : premier bombardement britannique de Berlin.

95 bombardiers du Bomber command effectuent un premier raid sur la capitale du Reich. Le tout premier bombardement de Berlin est cependant français puisque le Farman Jules Vernes (appartenant à l’aéronautique navale) parvient à lancer quelques bombes sur Berlin dans la nuit du 7 au 8 juin 1940 en représailles d’un bombardement allemand sur Paris.


25 août 1944 : massacre de Maillé (Indre-et-Loire).

Dans la matinée, un groupe de SS pénètre dans le bourg de Maillé . À la grande surprise des habitants du village habitués à côtoyer les troupes d’occupation, les soldats entrent dans les maisons et  tirent sur toutes les personnes qu’ils croisent. Les maisons du bourg sont systématiquement incendiées. 124 personnes sont massacrées dont 48 enfants et 42 femmes. Vers 12h30, les Allemands se retirent, laissant une pièce d’artillerie positionnée sur une colline voisine détruire le reste de Maillé. Oublié pendant plus de 60 ans, ce drame sort peu à peu de l’ombre depuis l’ouverture d’une Maison du Souvenir dans la commune.


25 août 1944 : la 2e DB libère Paris.


25 août 2012 : décès de Neil Amstrong, premier homme à avoir marché sur la lune.

« Pilote de l’aéronavale durant la guerre de Corée, il intègre le NACA, future NASA, en 1955. D’abord pilote d’essai, il prend les commandes d’avions-fusées tels que le Bell X-1B, Bell X-5 et le North American X-15. Sa carrière d’astronaute débute dans le Gemini 8, avec lequel il réalise le premier amarrage dans l’espace. La mission Apollo 11 et son voyage sur la lune font de lui un héros national. Suite à cette mission, il prend sa retraite de la NASA, tout d’abord pour enseigner à l’université de Cincinnati. Il retrouve le monde de l’espace comme conseiller lors des commissions d’enquête sur le vol Apollo 13 et de l’accident de la navette Challenger ». CNE Jean-Baptiste P. (COMLE).