23 août 93 : Mort de Gnaeus Julius Agricola.

Général romain, héros de la conquête en Britonnia (Grande-Bretagne actuelle) et beau-père de Tacite qui lui consacré une biographie intitulée en latin De vita et moribus Iulii Agricolae.


23 août 1305 : exécution de William Wallace.

« Chevalier écossais qui devient le leader de la rébellion contre l’occupant Anglais en 1297. Après sa victoire à Stirling, il reconquiert une partie de l’Ecosse et est proclamé gardien du royaume d’Ecosse. Vaincu par Edouard 1er à Falkirk le 22 juillet 1298, il est capturé près de Glasgow le 3 août 1305 puis condamné à mort pour haute trahison envers son souverain. Un monument est élevé en son honneur à Stirling en 1969. Le film Braveheart s’inspire assez librement de son épopée et a largement contribué à la populariser ». CNE Jean-Baptiste P. (COMLE).

Braveheart_edinburghcastle


23 août 1914 : le Japon entre dans la première guerre mondiale.

L’empire du soleil levant déclare la guerre à l’Allemagne avec comme intention d’occuper ses possessions asiatiques (port de Tsingtao, îles Marianne).


23 août 1914 : bataille de Charleroi (Belgique).

L’armée du général Lanrezac se replie devant celle de von Bulow. Au même moment, le corps expéditionnaire britannique, engagé pour la première fois, est battu par von Kluck lors de la bataille de Mons. A noter que c’est lors de la bataille de Charleroi que Pierre Drieu La Rochelle est blessé par un éclat d’obus reçu à la tête. Il écrira après-guerre, La comédie de Charleroi, nouvelle où il relate la retraite française.


23 août 1939 : pacte germano-soviétique (Moscou).

C’est en fait un traité de non-agression signé entre Ribbentrop et Molotov. Tous les partis communistes des pays en guerre contre l’Allemagne sont dans une situation extrêmement délicate pris entre leur allégeance à l’URSS et leur devoir vis-à-vis de leur pays.


23 août 2015 : destruction du temple de Baalshamin (Syrie).

L’Etat islamique (Daech) détruit à l’explosif l’un des joyaux préislamiques de Palmyre (Tadmore en arable). Classé au patrimoine de l’humanité, il est érigé vers l’an 17 en l’honneur du dieu du ciel phénicien, Baalshamin puis agrandi et embelli sous le règne d’Hadrien en 130. Reconverti en église au Vème siècle, il fait l’objet de fouilles et d’une restauration achevée en 1966. La ville a été reconquise en mars 2016.