20 décembre 1667 : mort du chevalier Paul (Toulon).

Les origines de ce marin exceptionnel sont si hude en l’anoblissant pour services rendus, Paul de Saumeur. Né dans l’île du château d’If au large de Marseille, il embarque dès l’âge de 12 ans et devient un excellent navigateur. Sa soif d’aventure et ses qualités de chef le conduisent rapidement à servir l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem contre les Barbaresques. Il est ensuite repéré et recruté par Richelieu pour la marine royale, dans laquelle ilmbles que les historiens hésitent sur son vrai nom : Paul de Fortia ou bien Paul Samuel.
La postérité a retenu celui que Louis XIV lui accor combat contre l’Espagne, l’Angleterre et les pirates barbaresques, toujours avec succès. Il termine sa carrière en commandant la flotte du Levant à Toulon. Aimé aussi bien de son roi que de ses hommes, il semble avoir possédé toutes les qualités de l’honnête homme. Il meurt à 70 ans.
La marine nationale a baptisé l’une de ses frégates de défense aérienne Chevalier Paul (coque D621).


20 décembre 1995 : l’ONU remplacée par l’OTAN en Bosnie-Herzégovine.

Les casques bleus de la FORPRONU (force de protection des Nations unies) sont officiellement remplacés par les forces de l’OTAN après les accords de Dayton. L’IFOR (Implementation force – force d’imposition de la paix) sera active pendant un an puis transformée en SFOR (force de stabilisation).


20 décembre 1989 : Les États-Unis envahissent le Panama.

L’opération interarmées « Just cause » regroupe environ 25 000 soldats américains, qui dans la nuit occupent tous les points stratégiques du Panama, alors dirigé par le général Manuel Noriega.
Ancien collaborateur de la CIA en Amérique centrale, il est impliqué dans le trafic de drogue et est devenu incontrôlable par les États-Unis qui risquent à cause de lui de compromettre la position stratégique du canal. Les Américains perdent 24 hommes dans cette opération face aux Forces de défense panaméennes (FDP). Si les pertes des FDP sont 10 fois supérieures à celles des GI’s, c’est la population civile de Panama City qui est la plus touchée (pertes estimées entre 500 et 4000 selon les sources).
Noriega se rend le 3 janvier 1990. Après 17 ans de détention en Floride, il est extradé vers la France (avril 2010) afin d’y être jugé pour blanchiment d’argent. Il a été extradé vers son pays pour y purger une peine de 60 ans de prison.