01 avril 1767 : Bougainville remet les Malouines aux Espagnols (actuelles iles Falkland).

Sur ordre de Louis XV, Bougainville cède officiellement les îles Malouines à l’Espagne lors d’une cérémonie à laquelle est convié Philippe Ruis Puenté, futur gouverneur des îles pour le roi d’Espagne. L’acte coûte d’autant plus à Bougainville qu’il avait lui-même créé, dans ces mêmes îles, la première colonie de peuplement en 1764 avec des familles acadiennes.


01 avril 1918 : création de la Royal Air Force.

La RAF est créée par le regroupement des unités d’avions de l’armée de terre (Royal flying corps créé en 1912) et de la Navy (Royal Naval Air Service).

royal-air-force-poster


01 avril 1923 : le service militaire passe à 18 mois. 


01 avril 1933 : début de création de l’armée de l’air française.

Par décret l’armée et les missions sont établies. La loi du 02 juillet 1934 complète cette création en précisant son organisation. C’est d’ailleurs cette dernière date que l’armée de l’Air a retenue officiellement pour ses commémorations officielles.  L’aéronautique militaire française existe cependant depuis :

  • 1909 (premiers achats d’avions par le génie et l’artillerie), 
  • 1910 (création du service de l’aviation maritime avec une première implantation à Fréjus), 
  • 1911 (création du brevet de pilote militaire),
  • 1912 (création des premières escadrilles). 

01 avril 1945 : débarquement américain à Okinawa (Japon).

Située à 500 km au Sud des grandes iles japonaises, Okinawa a été choisie comme base de départ des bombardiers devant préparer l’assaut final. Pour conquérir Okinawa, les Américains débarquent plus de 500 000 hommes lors de la plus grande opération amphibie du Pacifique. Jusqu’en juin, les combats feront 7 500 morts chez les GI’s contre plus de 110 000 chez les Japonais.


01 avril 1960 : Gerboise blanche (Algérie).

Deuxième essai atomique français près de Reggane. Explosion atmosphérique depuis le sommet d’une tour située à Hamoudia.


01 avril 2002 : décès de la Mort blanche (Finlande – Hamina).

« Tireur d’élite finlandais durant la guerre d’hiver contre l’URSS de 1939-40, Simo Häyhä est crédité officiellement de 505 cadres et soldats soviétiques abattus. D’autres chiffres évoquent 742 victimes durant les 100 jours de combat auxquels il participe. Sa particularité était ne pas utiliser de lunette de visée sur son M28 Pystykorva afin de réduire sa silhouette. Très vite, les Russes le surnomment la Mort blanche et essayent par tous les moyens de le neutraliser : du sniper au bombardement d’artillerie. Le 6 mars 1940, il est blessé à la mâchoire ce qui met un terme à sa carrière militaire ».