18 septembre 1811 : création du bataillon de sapeurs-pompiers de Paris.

Fâché par le manque de professionnalisme et de réactivité des Garde-pompes (corps civil créé en 1716) notamment lors de l’incendie de l’ambassade d’Autriche (juillet 1810), Napoléon Ier décide de créer un bataillon militaire de sapeurs-pompiers sous l’autorité du préfet de Paris. Il signe le décret que lui propose son ministre de l’intérieur, instaurant cette particularité qui demeure aujourd’hui.


18 septembre 1918 : Ernst Jünger décoré de la croix Pour le mérite . 

Blessé 14 fois durant le conflit, Jünger s’est engagé dès 1914 et achève la guerre avec le grade de sous-lieutenant. Véritable héros de cette guerre, côté allemand, il est l’un des très rares à s’être vu décerner l’ordre Pour le mérite (médaille créée par Frédéric II en 1740  avec inscription en français). Auteur de nombreux ouvrages relatant son expérience de la guerre dont Orages d’acier, Lieutenant Sturm, Boqueteau 125,… il est mort en 1998 à 103 ans. Les lecteurs français l’apprécient souvent plus que ses compatriotes, le considérant de la même façon que Maurice Genevoix ou Roland Dorgelès.

Lire l’ouvrage très intéressant de Bernard Maris, l’homme dans la guerre – Maurice Genevoix face à Ernst Jünger qui montre ce qui les unit et les distingue voire les oppose.


18 septembre 1944 : libération de Brest.

Le 8e corps d’armée américain libère la ville après 43 jours de siège qui, ajoutés aux nombreux bombardements aériens, détruisent pratiquement Brest.


18 septembre 1986 : assassinat du colonel Christian Gouttiere, attaché de Défense français au Liban (Beyrouth).

Dernier acte terroriste du CSPPA, après la vague d’attentats qu’il revendique à Paris durant le mois de septembre (Hôtel de ville, La Défense, Champs Elysées, Préfecture de police, Rue de Rennes).