8 octobre : Saint Luc, patron du service de santé des armées.  

Homme cultivé, Luc l’évangéliste, maniait le grec avec dextérité et avait étudié la médecine. C’est la raison pour laquelle il a été, tôt, choisi comme patron des médecins.


18 octobre 629 : Couronnement de Dagobert 1er, roi des Francs (né vers 602/605, mort le 19 janvier 638 ou 639).

Fils de Clotaire II et de Bertrade. Afin de satisfaire le particularisme de l’aristocratie austrasienne, que dominaient le maire du palais Pépin de Landen et l’évêque de Metz Arnoul, son père l’avait envoyé en Austrasie comme roi dès 623. Dagobert devint l’unique roi des Francs à la mort de Clotaire (629) et surtout à la mort de son propre frère, Caribert, à qui il avait dû laisser le gouvernement d’une partie de l’Aquitaine et du Languedoc (632). Il dut cependant composer à son tour avec les exigences de l’aristocratie et donner pour roi aux Austrasiens son fils Sigebert, alors en bas âge (634). Afin d’éviter que celui-ci ne s’approprie un jour la totalité du royaume, Dagobert attribua de son vivant à son second fils, Clovis II, la Bourgogne et la Neustrie.

Pendant les dix années de son règne, Dagobert a joui d’un pouvoir absolu, et la postérité en a gardé le souvenir, embelli par la comparaison avec ses médiocres successeurs. Il fut l’un des très rares Mérovingiens qui parvinrent à la royauté à l’âge d’homme et purent régner sans partage. Il fit reconnaître son autorité par les Saxons, les Gascons et les Bretons, intervint dans les affaires intérieures du royaume wisigothique d’Espagne, entretint de bonnes relations avec Byzance et tenta de s’opposer, avec les Saxons, les Thuringiens, les Alamans et les Lombards, à la poussée de la nouvelle puissance slave. Le prestige personnel de Dagobert, qui lui assura la soumission absolue de son royaume, fut tel, hors de ce royaume, qu’aucun roi des Francs ne l’égala plus avant l’avènement de Pépin le Bref.

Jean FAVIER

Source : UNIVERSALIS.FR


18 octobre 1244 : bataille de la Forbie (proche de Gaza).

Gauthier IV de Brienne (Comte de Jaffa et Ascalon) apprenant que Jérusalem vient de tomber lève une armée de 11 000 hommes (dont des Transjordaniens, ennemis des Egyptiens) pour affronter le jeune Emir Mamelouk Baybar, futur sultan d’Egypte. Al Mansour, le chef des transjordaniens conseille à de Brienne de patienter en  fortifiant sa position afin de décourager les mercenaires impatients recrutés par Baybar. Mais de Brienne est tout aussi impatient qu’eux et attaque malheureusement d’emblée. Les croisés et leurs alliés se font massacrer. La plupart des ordres de chevalerie croisés sont décimés dans des proportions telles que la bataille de la Forbie marque l’effondrement chrétien en terre sainte.


18 octobre 1741 : naissance de Pierre Choderlos de Laclos (à Amiens).

Général d’artillerie, inventeur de l’obus (boulet creux chargé de poudre) mais dont le nom est passé à la postérité grâce à son ouvrage Les liaisons dangereuses qui a été maintes fois porté à l’écran. Succès immédiat lorsqu’il parait, ce livre fait scandale parce que la manipulation froide des sentiments amoureux qu’il met en scène est perçue comme une attaque de l’aristocratie et de ses mœurs. Durant la période révolutionnaire, il est tour à tour royaliste (il travaille pour le duc d’Orléans), républicain puis bonapartiste. Trouvant en « Bonaparte un Philippe d’Orléans qui réussissait », il fait alors campagne en Allemagne et en Italie. Il meurt de la malaria en 1803 alors qu’il commande l’artillerie en Italie. 


18 octobre 1797traité de Campoformio.  

Au terme de la campagne d’Italie, Bonaparte impose une paix avantageuse à l’Autriche.


18 octobre 1812 : bataille de Polotsk (actuelle Biélorussie).

Gouvion Saint-Cyr arrête momentanément la contre-attaque de l’armée russe. En infériorité numérique, il cède le lendemain mais inflige des pertes très élevées au corps de Wittgenstein.  Malgré la bravoure et l’intelligence de situation des hommes de Oudinot et Gouvion Saint Cyr, Polotsk n’est pas vraiment une victoire : La ville, à l’Ouest de Moscou, devait protéger la Grande armée contre un encerclement et devait permettre à Napoléon de maintenir ses communications avec la France. L’empereur se décide à quitter Moscou le lendemain. La retraite de Russie commence.

Valéry Giscard d’Estaing, dans un ouvrage paru en 2010, s’est demandé ce qui se serait produit si Napoléon avait quitté Moscou sitôt la ville atteinte. Un livre intéressant et bien écrit : la Victoire de la Grande armée. Plon.


18 octobre 1941 : arrestation de Richard Sorge (Tokyo – Japon).

Le plus grand espion à la solde des Soviétiques sera pendu le 7 novembre 1944.


18 octobre 1944 : Hitler proclame le Volksturm (Berlin).

Tous les Allemands de 16 à 60 ans sont mobilisés, Alsaciens et Lorrains compris.


18 octobre 1962 : premiers travaux du Service Militaire Adapté (Martinique).

Créé en 1961 aux Antilles, les jeunes structures du SMA produisent leurs premiers travaux (routes et maisons) avec des appelés.