14 septembre 1515 : fin de la bataille de Marignan (Italie). (Cf. Chronique d’hier).

A propos de l’itinéraire emprunté par l’armée de François Ier (col de Larche – Argentera et non route du mont Cenis, beaucoup plus au Nord), c’est ce même axe que la section d’éclaireurs skieurs du lieutenant Costa de Beauregard (futur Inspecteur de l’Infanterie) a si brillamment défendu en 1940 contre les Italiens.


14 septembre 1759 : mort de Montcalm (Québec – actuel Canada). (Cf. Chronique d’hier).

Le lieutenant-général Louis-Joseph, marquis de Montcalm,commandant en chef des troupes régulières françaises en Nouvelle-France succombe à ses blessures reçues la veille durant la bataille des Plaines d’Abraham, lors du siège de Québec. Il survit quelques heures de plus au général James Wolfe, son rival. Issu d’une famille noble aveyronnaise, Montcalm est envoyé à Québec lors de la guerre de 7 ans en 1756. Il remporte les victoires de Fort William (1757) et Fort Carillon (1758) avant d’être promu lieutenant-général. La 167e promotion de l’Ecole Spéciale Militaire (1980-1982) porte son nom, de même qu’un bateau de la Marine nationale.


14 septembre 1905 : mort de Savorgnan de Brazza (Dakar).

Le conquérant pacifique du Congo meurt d’épuisement, âgé à peine de 47 ans. Il est l’un des plus grands coloniaux français. Son ouvrage Au coeur de l’Afrique, vers la source des grands fleuves relate son expédition longue de trois ans.


14 septembre 1956 : les Français quittent l’Indochine.


14 septembre 2005 : mort de Vladimir Volkoff (Dordogne).

Les Britanniques ont encore le célébrissime John Le Carre, les Français avaient Volkoff. Ecrivain français (né à Paris en 1932) d’origine russe, il est l’auteur de très nombreux ouvrages sur le monde du renseignement, la désinformation et d’une manière générale sur la difficulté d’agir sans se corrompre. Docteur en philosophie, professeur d’anglais et de russe, Volkoff était chrétien orthodoxe. Après ses études à la Sorbonne, il sert en Algérie en tant qu’officier renseignement (1957 – 1962). Il passe ensuite quelques années aux Etats-Unis où il commence à publier. Revenu en France dans les années 70, il devient un des écrivains français les plus pertinents sur la lutte secrète des blocs durant la Guerre Froide. Quelques ouvrages ont fait date : le retournement (1979), le montage (1982 grand prix de l’Académie française), la désinformation, arme de guerre (1984), le professeur d’histoire (1985), le bouclage (1990), le Berkeley à cinq heures (1993),  l’enlèvement (2000)… Il publiait dans la collection de la bibliothèque verte et sous le nom d’emprunt Lieutenant X, la fameuse série Langelot qui avec sa quarantaine d’aventures a bercé l’adolescence de quelques générations de futurs militaires.


14 septembre 1960 : création de l’OPEP.

Lors de la conférence de Bagdad, l’Arabie Saoudite, l’Iran, l’Irak, le Koweït et le Venezuela décident de s’allier et créent l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole pour tenter d’influer sur les cours du pétrole.  Le prix du baril est alors à moins de 5 $. Aujourd’hui, l’organisation dont le siège est à Vienne (Autriche) compte 12 membres.