10 décembre 1260 : bataille de Homs (actuelle Syrie).

Huleghu, petit-fils de Gengis Khan, est battu par Baybars et ses Mamelouks.


10 décembre 1710 : bataille de Villaviciosa. (Espagne).

Durant la guerre de succession d’Espagne, envoyé par Louis XIV au secours de son petit-fils Philippe V d’Espagne, le Duc de Vendôme défait une armée anglo-autrichienne et redonne confiance à la nation espagnole.


10 décembre 1941 : destruction de la force Z (au large de Singapour).

Apprenant l’attaque surprise de Pearl Harbour, la flotte britannique en Malaisie (force Z) appareille pour attaquer les Japonais suspectés de vouloir débarquer à Kuantan (Malaisie). L’amiral Philipps ne dispose d’aucun appui aérien mais estime en accord avec ses officiers qu’il vaut mieux surprendre l’ennemi en plein débarquement plutôt que de l’attendre. La flotte japonaise n’a d’ailleurs pas de porte-avions. Pourtant la tentative de surprise échoue et c’est l’inverse qui se produit : un hydravion et un sous-marin japonais repèrent les deux bateaux anglais, HMS Walse et Repulse. Alerté, le contre-amiral Matsunaga fait décoller depuis les bases occupées en Indochine une cinquantaine de bombardiers qui une fois sur leurs cibles ne disposent que de quelques minutes d’autonomie pour les bombarder. L’amiral Philipps coule avec sa flotte. Avant de sombrer à bord du Prince of Wales, il a tout de même réussi à éviter 17 torpilles… La voie vers Singapour est ouverte pour les Japonais et le Pacifique, libre de toutes marines alliées.


10 décembre 1944 : signature du traité d’alliance et d’assistance franco-soviétique (Moscou).

De Gaulle, président du GPRF (gouvernement provisoire de la République française) signe avec Staline un traité principalement dirigé contre l’ennemi commun, l’Allemagne, qu’il faut abattre puis qu’il faudra surveiller. La veille, le général de Gaulle a visité les blessés du Normandie-Niemen et remis la Croix de la Libération au régiment.