L’Indonésie a suspendu sa coopération militaire et dans le domaine du renseignement avec l’Australie après la publication d’informations selon lesquelles Canberra aurait surveillé les communications téléphoniques de hauts responsables, a annoncé le président indonésien, aujourd’hui.

Dans une allocution à la télévision nationale, Susilo Bambang Yudhoyono a indiqué avoir une nouvelle fois demandé au gouvernement australien de s’expliquer sur les informations parues dans la presse. Ces informations faisaient état de documents officiels rendus publics par le lanceur d’alerte Edward Snowden, ancien consultant de l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA) aujourd’hui réfugié en Russie.

« Il est clair qu’il s’agit d’une mesure logique que l’Indonésie devait prendre« , a précisé Yudhoyono, ajoutant que les bonnes relations avec l’Australie reprendront lorsque cette question de l’espionnage téléphonique sera réglée.