Le sergent Vincent Dorival, pompier de Paris gravement blessé en service en 2001, bien connu des lecteurs de Theatrum Belli, poursuit son périple sportif…en fauteuil roulant. Après avoir accompli l’exploit des trois jours de la « marche » de Nimègue (21-24 juillet 2015) le voici en route pour Djibouti afin de parcourir dans le désert les 15 km en ligne droite du Grand Bara.

Le cross du Grand Bara est un événement sportif majeur à Djibouti. L’année dernière 1600 coureurs de différentes nationalités s’y étaient inscrits. Vincent a été accueilli par les marsouins du 5e Régiment Interarmes d’Outre-Mer (RIAOM). Vincent a modifié son fauteuil pour l’adapter au terrain désertique notamment sur la configuration des roues et des pneus, plus larges.

Le cross du Grand Bara est une étape pour Vincent qui entend se confronter en 2017, avec son extraordinaire mentalité de battant, au terrible marathon californien de la Death Valley.

Vincent a promis de nous envoyer des images que nous aurons plaisir de diffuser. Nous lui souhaitons bon courage dans cette épreuve où, après Nimègue, il sera le premier militaire en fauteuil à accomplir cette course. La dimension sportive de Vincent dépasse le simple exploit personnel, ces efforts s’inscrivent dans la promotion du don de sang pour nos militaires en étant un ambassadeur du Centre du Transfusion Sanguine des Armées (CTSA).

Vous pouvez déposer vos mots d’encouragement dans les commentaires qui seront adressés à Vincent.

Fauteuil de Vincent