Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

> Concepts et définitions

  • Vient de paraître : "Comprendre la guerre - Histoire et notions", de Laurent HENNINGER et Thierry WIDEMANN

    Depuis une trentaine d'années, l'histoire militaire a peu à peu pris un nouveau visage. Elle n'est plus cette poussiéreuse discipline volontiers ringarde dont l'objet était de nous conter les grandes batailles de façon généralement édifiante. Elle a enfin réalisé son aggiornamento en intégrant les apports de plusieurs décennies de "nouvelle histoire". Elle n'hésite plus à étudier les questions sociales, politiques, économiques, voire culturelles et anthropologiques, en relation avec le fait guerrier, et même à faire appel, pour la compléter, à l'ensemble des sciences humaines et sociales. Non seulement on ne pense plus l'histoire militaire comme on le faisait en 1910 — ou même en 1960 —, mais un grand nombre de certitudes ont été radicalement remises en cause ces dernières années. Cela n'est pas sans conséquences, y compris lorsqu'il s'agit de penser les questions stratégiques contemporaines ou futures.

    Comprendre la guerre.jpgAujourd'hui, le point de vue du simple soldat est longuement analysé, ainsi que ses traumatismes psychiques ou ses représentations culturelles. L'armée est étudiée pour sa place dans la cité comme dans l'économie d'une nation. L'évolution des techniques guerrières bénéficie du regard critique et problématisant introduit par l'étude des "révolutions militaires". Les concepts stratégiques et tactiques eux-mêmes sont remis à plat et interrogés par l'analyse historique, qui contribue ainsi à les redéfinir et à les préciser.

    Car la guerre et la chose militaire sont omniprésentes dans notre histoire et notre culture comme dans les informations que nous recevons chaque jour, même si l'on n'en a pas toujours pleinement conscience. Or, la "culture militaire" est souvent déficiente dans le public, qui ne connaît pas toujours très bien le sens des mots, dont beaucoup ont été galvaudés, à commencer par celui de "stratégie". Il ne s'agit pas de "militariser" le public, mais bien de lui offrir quelques outils pour mieux s'orienter dans un univers au sujet duquel règne trop souvent une confusion potentiellement dangereuse et entretenue depuis des décennies. À cet égard, nous avons donc voulu bien modestement contribuer à une entreprise démocratique. Tout le monde, sans aucune restriction, devrait y trouver matière à réflexion.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : > Concepts et définitions, GUERRES (Typologies) 0 commentaire