Nexter Systems et Krauss-Maffei Wegmann, deux des principaux leaders européens de la défense terrestre, ont scellé aujourd’hui leur alliance annoncée il y a un an. Le rapprochement des deux groupes, dans le cadre d’une société holding, donne naissance à une entreprise franco-allemande de défense affichant un chiffre d’affaires de près de 2 milliards d’euros, un carnet de commandes de quelque 9 milliards d’euros et plus de 6 000 salariés.

KMW, Nexter et leurs actionnaires respectifs considèrent cette étape comme décisive pour la consolidation de l’industrie de défense en Europe. Les portefeuilles produits des deux entreprises et leurs présences commerciales dans les différentes régions du monde sont complémentaires. L’alliance de KMW et Nexter donnera naissance à un groupe doté de la force et de la capacité d’innovation requises pour réussir et se développer dans un environnement international concurrentiel. En outre, ses clients européens et membres de l’OTAN bénéficieront d’une standardisation accrue et de l’interopérabilité des équipements de défense des deux entreprises, avec une base industrielle pérenne.

Cette alliance permettra de conserver des emplois et des compétences clefs au cœur de l’Union européenne. Les Présidents directeurs-généraux des deux sociétés confirment que ce rapprochement n’aura aucune conséquence sociale et n’affectera ni l’emploi, ni les conventions collectives existantes.

Pour le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian « Ce rapprochement entre Nexter et KMW va créer le champion européen de l’armement terrestre, et illustre que l’Europe de la défense est bien en marche. Fruit d’une volonté politique commune, et d’une belle complémentarité entre les deux industriels, il marque à nouveau l’excellence de la relation franco-allemande dans le domaine de la défense. » L’État conservera ses prérogatives régaliennes par la mise en place d’une action spécifique au capital de Nexter Systems, lui permettant de préserver les intérêts stratégiques nationaux dans le domaine des systèmes d’armes et des munitions de moyen et gros calibres.

Dans le futur, tout projet de consolidation s’effectuera dans le respect de l’équilibre entre les deux entités opérationnelles, tout en veillant à protéger leurs technologies, savoir-faire et compétences respectifs, en conformité avec les règles de contrôles des exportations applicables.

Jusqu’ici, Nexter S. A. était détenu à 100 % par la société publique GIAT Industries S. A., tandis que la totalité du capital de Krauss-Maffei Wegmann GmbH & Co. KG appartenait à Wegmann GmbH & Co., de Kassel. Pour le rapprochement des deux entreprises, leurs actionnaires uniques respectifs vont apporter leurs participations à une nouvelle société holding, immatriculée aux Pays-Bas, dont chacun recevra 50 % des actions et qui deviendra l’unique actionnaire de KMW et de Nexter. La gouvernance de la holding reflètera l’équilibre paritaire entre les deux actionnaires, dans une perspective industrielle de long terme.

Le projet d’alliance doit encore recevoir les autorisations juridiques et réglementaires habituelles. L’article 47 de la loi française « pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques » autorise l’inscription de GIAT Industries SA et de ses filiales sur la liste des privatisables.

Le rapprochement de KMW et de Nexter devrait être effectif à la fin de l’année.