Le Service Historique de la Défense (SHD) organise et coordonne en partenariat scientifique avec Christophe Lafaye, chercheur associé au CHERPA, laboratoire de recherche de Sciences Po Aix, un colloque pourtant sur « Le génie au combat : mobilité et contre mobilité », le lundi 25 janvier 2016 de 9h à  17h (Château de Vincennes, Pavillon de la Reine à Paris).

Le génie est considéré depuis son origine comme une arme savante. Dès l’Antiquité, les soldats de l’armée romaine étaient des bâtisseurs autant que des guerriers. En France, les savoir-faire des ingénieurs du roi acquirent une grande renommée qui rayonna au-delà des frontières du royaume. Du Maréchal de Vauban au  général Du Portail, père du corps des ingénieurs américains au XVIIIe siècle, nombreux furent les sapeurs à se distinguer et à laisser en héritage des réalisations qui allaient bien au-delà des aspects militaires.

De la poliorcétique à la mobilité et à la contre-mobilité des troupes, ou à l’aménagement des territoires en cours de pacification, le génie développe des moyens et des pratiques qui le rendent indispensable, autant pour préparer les batailles que pour stabiliser les conquêtes.

L’histoire coloniale de la France révèle sa nature d’arme militaire et politique et les conflits  du XXe siècle soulignent son rôle d’expérimentateur au service de l’armée française (comme l’observation par ballon captif ou les transmissions par TSF).

La garde face à l’Est durant la guerre froide, puis les opérations extérieures contemporaines, de la guerre du Golfe à l’Afghanistan, confirment l’importance de cette arme. Le génie redécouvre de manière cyclique des engagements de différentes natures (maintien de la paix-stabilisation, de contre-guérilla, etc.), qui influent sur ses pratiques, ses doctrines et son organisation.

Programme :

9 h 30 – Accueil   par Pierre Laugeay, chef du Service historique de la Défense

9 h 40 – Introduction   Christophe Lafaye (docteur en histoire, chercheur associé au CHERPA, Centre de recherche de Sciences Po Aix – EA 4261)

Prés. Thierry Widemann (SHD)

10 h – Xavier Lapray, (professeur agrégé et docteur en histoire) : Le génie militaire dans l’armée romaine.

Professeur Hervé Drévillon, (Université Paris 1) : Le génie et la révolution du mouvement 1794-1799.

11h Discussion et pause

Prés. Martin Barros (SHD)

11 h 30 – Général (2S) Jacques Defretin (docteur en histoire) : Le génie : « levain » de la victoire de Verdun.

Commandant Ivan Cadeau (docteur en histoire, SHD) : Un exemple d’adaptation réussie : l’arme du génie pendant la guerre d’Indochine.

12 h 30 Discussion

Prés. Christophe Lafaye

14 h 15 Commandant Romain Choron (SHD, doctorant en histoire) : Les sections de neutralisation de grottes en Algérie (1959-1962). Exemple d’utilisation du génie dans la lutte antisubversive.

Général (2S) Jacques Manet : Le génie de la guerre du Golfe. La rupture stratégique de la fin de la guerre froide.

15 h 15 Discussion et pause

Prés. Yves-Marie Rocher (Musée du génie à Angers)

15 h 45 Christophe Lafaye : Le génie en Afghanistan (2001-2012). La lutte contre les engins explosifs improvisés.

16 h 15 Discussion

Conclusion générale Lieutenant-colonel Rémy Porte (Docteur HDR en histoire, « Officier référent histoire » pour l’armée de Terre)

Attention inscription obligatoire par courriel : thierry.widemann@intradef.gouv.fr