8 avril 1682 : création de la Louisiane (actuels Etats-Unis).

Cavelier de La Salle prend possession du Mississipi au nom du roi de France. Il baptise Louisiane, la région qui s’étend du golfe du Mexique aux Grands Lacs américains, en l’honneur de Louis XIV. 


8 avril 1802 : rencontre pacifique franco-britannique (actuelle baie de la rencontre – Australie).

Chargés de cartographier le littoral australien par leur commandements respectifs, les deux marins pourtant ennemis (CV Nicolas Baudin pour la corvette française Géographe et Matthew Flinders pour  la corvette britannique Investigator), se rencontrent pacifiquement dans la baie qui porte toujours son nom en souvenir de ce jour (baie dans le Sud de l’Australie). 


8 avril 1904 : signature de « l’Entente cordiale ».

France et Royaume-Uni se considérant comme ennemis héréditaires depuis au moins le Moyen-Age, ont déjà tenté un rapprochement en 1843 et 1845 à travers les rencontres de Louis-Philippe et Victoria au château d’Eu. Sentant monter le danger germanique, Emile Loubet et Edouard VII choisissent de réchauffer les relations des deux pays que la compétition coloniale et notamment l’épisode de Fachoda ont sérieusement refroidies 6 ans plus tôt. 


8 avril 1915 : « Debout les morts ! ».  

Le 95e régiment d’infanterie participe aux tentatives de réduction du saillant de Saint-Mihiel (55) dans le secteur du Bois brûlé. Alors que sa section a conquis la veille un tronçon de première ligne allemande, l’adjudant Péricard subit avec ses hommes une violente contre-attaque qui non seulement reprend le terrain perdu, mais pousse jusqu’à la tranchée de deuxième ligne où ils étaient au repos après leur attaque. Parvenant à arrêter le reflux des poilus qui fuient loin de l’enfer, il reprend avec une poignée d’hommes l’élément de tranchée perdu et, pratiquement encerclé, le tient pendant toute la journée face à l’offensive qui se poursuit. Menacé de toute part, resté seul au milieu des cadavres avec quelques survivants, il galvanise ces derniers par une exhortation restée fameuse : « Debout, les morts ! » Il tient jusqu’à l’arrêt de l’attaque. Cette action, parfois attribuée à tort au 3e RIC, est relatée par Maurice Barrès à la suite de sa rencontre avec le héros. Parti en guerre à 39 ans comme sergent de la territoriale, Péricard est passé, sur sa demande, au 95e RI, où il a été nommé adjudant.  Il est lieutenant à la fin de la guerre. Il publie en 1933 le monumental Verdun, après un important travail de collecte des souvenirs des combattants.

Lire aussi la RHA N° 126, La Brêche, histoire du saillant de Saint-Mihiel de R. Ourcel. 

Debout les morts


8 avril 1941 : prise de Massouha (Erythrée) par la brigade d’Orient du général Monclar.