6 mars 1204 : Philippe Auguste prend Château-Gaillard (Eure). 

Le roi de France, Philippe Auguste, profite de la faiblesse du roi d’Angleterre, Jean sans Terre, pour conquérir une à une les forteresses de Normandie. Château-Gaillard, dont Richard cœur de Lion était si fier, tombe assez rapidement, non pas à cause du blocus mais plutôt du fait des défauts de conception de la place. Le manque de réactivité de Jean pour envoyer des secours aux places fortes normandes, n’incite pas ces dernières à lutter. En deux ans, Philippe Auguste conquiert la Normandie.


6 mars 1429 : Jeanne d’Arc arrive à Chinon.

Partie début février de son village natal lorrain, elle a chevauché par étapes, le plus souvent à la faveur de la nuit, pour ne pas éveiller le soupçon des Anglais, maîtres de tout le nord du royaume. Jeanne quitte au petit matin le village de Sainte-Catherine-de-Fierbois, près de Tours, pour se rendre à Chinon. Elle arrive vers midi, sous les hautes murailles de la forteresse royale qui dominent la Vienne. Elle patiente deux jours encore avant d’être reçue par son « gentil dauphin » le futur Charles VII. Une épopée spectaculaire commence : Une bergère conduit un roi déshérité au trône de France et bat les Anglais dont la suprématie est écrasante depuis Azincourt.

Jeanne d'Arc 2


6 mars 1619 : naissance de Cyrano de Bergerac (Paris).

Hercule Savinien Cyrano n’est pas gascon même s’il a servi dans la compagnie Royal Gascogne du régiment des gardes du roi. Fine lame, extravagant, poète, écrivain anticonformiste et effectivement … doté d’un long nez dont il est fier, il meurt à 36 ans après une vie de guerres (guerre de 30 ans), duels et scandales littéraires. Il a inspiré Edmond Rostand pour sa très célèbre pièce de théâtre Cyrano de Bergerac (1897). Le génie d’E. Rostand et le succès de sa pièce ont magnifié le vrai Cyrano qui tout en s’essayant aux lettres (non sans originalité et sens de la polémique) maniait mieux l’épée que la plume.


6 mars 1836 : prise de Fort Alamo (Etats-Unis – Texas).

Les Etats-Unis cherchent à coloniser le Texas appartenant au tout jeune Mexique (1821). Les anglo-américains qui s’y installent finissent par fomenter une révolution indépendantiste qui débouche sur une guerre dont le siège de Fort Alamo devient le symbole. La garnison du fort (189 hommes) est massacrée par l’armée mexicaine (de 1500  à 6000 hommes selon les sources) du général Santa Anna. L’événement soude les rebelles texans qui parviennent à obtenir leur indépendance. Davy Crockett meurt durant la chute de Fort Alamo.


6 mars 1916 : début du siège de Fort Charlet ou Djanet (Algérie).

Une colonne de 500 combattants de la confrérie Senoussiste, partie de Ghat (Libye- Fezzan), franchit la frontière et attaque le fort Charlet où le maréchal des logis Lapierre résiste avec 50 hommes jusqu’au 24 mars. Les forces senoussistes composées principalement de déserteurs italiens et français aguerris au combat sont par ailleurs équipés de 2 canons de 65 mm italiens. Fait prisonnier, Lapierre sera bien traité par Abd al Salam mais libéré seulement en avril 1919. La colonne du LCL Meynier reprend le fort en mai mais doit progressivement évacuer le massif des Ajjers en proie à une rébellion qui se nourrit de chacun des replis français.


6 mars 1946 : les troupes françaises débarquent à Haiphong (Vietnam).

Alors que le général Leclerc vient de signer un accord avec Ho Chi Minh dans lequel la France reconnait le Vietnam comme un Etat libre au sein de la fédération indochinoise et de l’Union Française, le corps expéditionnaire français est accueilli par des tirs chinois lors de son débarquement. Les batteries terrestres chinoises sont réduites au silence par les tirs du contre-torpilleur Triomphant.