17 avril 1917 : prise des Monts de Champagne.

Le 9e RI (33e division d’infanterie) s’empare du mont Cornillet, dominant le massif de Moronvilliers en Champagne.  Cependant, au lendemain du déclenchement de l’offensive du Chemin des Dames, les pertes sont telles qu’elles suscitent un mécontentement profond dans les armées débouchant çà et là sur des actes de mutinerie.


17  avril 1942 : évasion du général Giraud (Allemagne).

Le général d’armée Henri Giraud s’évade (à 63 ans) de la forteresse de Königstein après une préparation minutieuse et l’aide de quelques camarades de prison. Pendant ses deux années de captivité, il apprend l’allemand à la perfection. Sur le point d’être contrôlé par la Gestapo dans le train qui le mène en Alsace, il entame une conversation d’homme du monde avec un officier SS, … ce qui le dispense de présenter ses papiers. Evadé une première fois en 1914, ce second exploit lui vaut une belle réputation en France. Ne voulant pas se constituer prisonnier comme le lui demande Laval, il propose son aide aux alliés. Roosevelt voit en lui l’alternative au général De Gaulle mais les alliés constatent quelques mois plus tard qu’il n’a pas la fibre suffisamment politique.


17 avril 1961 : débarquement de la baie des Cochons (Cuba).

Préparée sous le mandat du président Eisenhower mais autorisée sous celui de J-F Kennedy, l’opération de la CIA visant à renverser le tout récent régime mis en place par Fidel Castro (1959) est un échec complet. Castro en se rapprochant des Soviétiques et en portant atteinte aux intérêts économiques américains sur l’île, décide la CIA à organiser une tentative de coup d’Etat avec 1400 exilés cubains, spécialement entraînés pour cette mission. Manifestement au courant du projet, Castro laisse bombarder (le 15 avril) ses bases aériennes par des avions US maquillés, mais prépare ses troupes à recevoir les mercenaires sur la plage : une centaine d’envahisseurs est tuée, le restant est fait prisonnier. Kennedy, par obligation mais adroitement, fait amende honorable pendant que Castro profite d’un énorme succès médiatique.

Des documents américains déclassifiés indiquent qu’un agent de la CIA a accidentellement fait feu en direction de pilotes amis lors du débarquement de la baie des Cochons, à Cuba, en 1961.

Les bombardiers B-26 pilotés par des exilés cubains avaient été modifiés pour ressembler à des avions militaires cubains, mais la ruse a trop bien fonctionné, peut-on lire dans les documents. On ignore, par ailleurs, si quiconque a été blessé à la suite de l’incident.

Les documents indiquent également que les autorités américaines avaient permis une utilisation limitée de napalm sur des cibles militaires et aussi dans le but de protéger la région où s’effectuait le débarquement.