jeudi, 13 septembre 2012

Syrie : Le général Manaf Tlass, qui a fait défection, ne veut pas d'intervention étrangère (par Wassim NASR)

J’ai eu l’occasion d’assister à l’entretien conduit par Ulysse Gosset pour BFMTV, Tony el-Khoury pour BBC Arabic et Christian Makarian pour l’Express avec le brigadier-général Manaf Tlass dimanche dernier à Paris. Cet entretien est le premier conduit par une télévision occidentale depuis l’annonce de défection du haut-gradé syrien.

Manaf Tlass.jpgPlusieurs points ont été évoqués dans cet entretien (d’un peu moins d’une heure) avec cet officier qui fut à la tête de la 105ème brigade de la garde républicaine et qui avait ses bureaux au sein même du palais présidentiel à Damas.

Une fois sa loyauté mise en doute et malgré l’amitié qui le liait depuis l’enfance à Bachar al-Assad, le général Tlass fut retiré du service opérationnel et se contentait de rester à son bureau en signe de protestation.

Sa marginalisation au sein de l’appareil baasiste est due à ses contacts avec les rebelles et aux négociations entreprises avec eux dans différentes localités syriennes. Même s’il a conduit ses négociations au nom du régime - avant que le choix de la répression aveugle ne soit entériné - Tlass affirme avoir informé les rebelles de sa "rupture avec les autorités syriennes" et de son "intention de faire défection dès les premières heures de la révolution". Voici les points principaux évoqués lors de cet entretien et quelques clarifications :

Lire la suite

Écrit par SG dans > Brouillard d'Orient, > Syrie | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | |  Imprimer | |