L’émission Sur les Docks (France Culture) propose quatre témoignages de jeunes combattants partis en opérations extérieures et rentrés blessés, souvent dans un état critique. Certains d’entre eux sont très lourdement handicapés. Ils ont en commun de vouloir construire une deuxième vie.

Après la période des premiers soins au corps blessé, du déni, de la colère, puis de l’acceptation de ce nouveau corps, vient le temps de la rééducation physique et psychologique.

Ils racontent le rôle joué par leur entourage amical et familial dans ce processus de reconstruction. Une fois sortis de l’hôpital, ils doivent se réadapter à leur nouvelle vie, redevenant des citoyens anonymes.

Dans ce documentaire, ils reviennent sur leurs parcours de réinsertion professionnelle. Certains n’en sont encore qu’au début, d’autres ont déjà réalisé certains de leurs objectifs.

Comment l’armée les entoure-t-elle dans cette deuxième vie ? Au-delà des médailles, ces blessés se sentent-ils reconnus dans ce qu’ils considèrent comme le don d’eux-mêmes à la nation ?

Ce sont quelques unes des questions auxquelles ces blessés ont accepté de répondre.

Avec :

  • Jocelyn Truchet, Arnaud Salembien, David et Roxane, Capitaine César, les blessés
  • Bertrand Dunoyer de Segonzac, trésorier de l’association Solidarité Défense.

Blessés de guerre : Quand l’hôpital s’en va en mer

Il est rare que des documentaristes puissent accéder à l’intimité entre blessés et soignants dans un hôpital militaire. Nous avons obtenu l’autorisation exclusive de les enregistrer lors d’un stage « Sports de mer et blessures » organisé sur la Côte Basque, en septembre 2014. Ce stage a été coordonné par la Cellule d’Aide aux Blessés de l’Armée de Terre (CABAT) et par l’hôpital militaire Percy. L’objectif commun est d’accompagner les militaires blessés dans leurs parcours de réadaptation et de réinsertion, grâce aux activités sportives. 

Treize hommes et une femme pratiquent quotidiennement surf, pirogue et sauvetage en mer sur les plages de Bidart, Biarritz et Saint jean de Luz .Dans les vagues les corps se dénouent et des liens se tissent entre soignants, soignés et personnel administratif. En combinaison de surf, les repères ne sont plus les mêmes que dans une chambre d’hôpital. De nombreux blessés, âgés pour la plupart de moins de 30 ans, ont accepté de témoigner « pour les autres blessés, ceux qui redoutent de ne jamais s’en relever ».

A notre micro et sur le sable, ils font le récit de leurs blessures en opération extérieure et racontent leur vie d’après. Amputation, Stress Post Traumatique (SPT), fractures multiples : les parcours médicaux, psychologiques et familiaux sont évoqués. Rapport au corps handicapé ou blessé, réapprentissage de certaines facultés, acceptation des regards posés sur ce corps transformé par la blessure, relations avec les frères d’armes : tous ces jeunes gens et leurs accompagnateurs, nous font entendre la réalité de ces situations. 

Avec :

  • Sébastien, Raphaël, Anaïs, Félicien, Dimitri, Laurent, Vassili, David, les blessés
  • Le professeur Eric Lapeyre et les équipes de l’hôpital  d’instruction des Armées de Percy, à Clamart.
  • Le colonel Thierry Maloux et les équipes de la CABAT (Cellule d’Aide aux Blessés de l’Armée de Terre).