C’est un métier peu ordinaire qu’exerce le brigadier-chef Sylvain du peloton de ravitaillement et de transport (PRT) de l’escadron de commandement et de logistique (ECL) : citernier tactique. « Ma fonction consiste à ravitailler les véhicules (chars et véhicules blindés légers entre autres) en carburant et les personnels en munitions voire en vivres sur les zones tactiques, les zones d’entrainement ». Accompagné du scribe, le citernier est responsable de la zone d’exercice de ses fonctions.

« Avant d’effectuer un entraînement, une reconnaissance des zones est réalisée pour savoir où nous pouvons nous rendre pour être au plus près des escadrons sur le terrain sans toutefois compromettre notre et leur sécurité», ajoute le brigadier-chef Sylvain.

Un char a une capacité d’environ 1 200 litres ; nous devons réduire le temps à son minimum pour en faire le plein, toujours pour des raisons tactiques afin de ne pas s’exposer à une attaque de l’ennemi.

Outre la fonction de citernier tactique, le brigadier-chef Sylvain comme tous ses camarades du PRT participent à la vie du régiment car « nous sommes déployés sur des missions en qualité de  conducteur de bus, de camions d’allègement et bien d’autres tâches pour une polyvalence hors pair, une qualité qui fait la richesse du métier de militaire », conclut le brigadier-chef Sylvain.

DSC_0218

Le brigadier-chef Steeve, appartenant au peloton de ravitaillement et de transport (PRT) de l’escadron de commandement et de logistique (ECL), exerce le rôle de scribe. Que veut dire scribe ? « Tous les véhicules doivent avoir une fiche détaillée avec son type, l’année de conception, le kilométrage, etc. Lorsque nous faisons le plein des véhicules sur une zone d’entrainement ou au quartier, d’autres données sont répertoriées notamment le carburant que contient le véhicule et le carburant perçu etc., pour un suivi et une distribution sécurisée », explique le brigadier-chef Steeve.

Toutes les données sont ensuite informatisées et comptabilisées au niveau du bureau opérations et instructions pour un suivi numérique des véhicules, du carburant etc.

« Dès que les militaires des escadrons de combat sortent sur le terrain, nous sommes présents pour assurer le soutien logistique.  Il n’y a pas d’horaire, c’est au coup de sifflet de jour comme de nuit, il nous faut nous tenir prêts à toute intervention, à tout ravitaillement. Il y a néanmoins des créneaux horaires qui sont identifiés mais lorsqu’un besoin s’annonce, on se doit d’y répondre dans les plus brefs délais », souligne le brigadier-chef Steeve.

Les tâches et missions au PRT sont diverses, cela passe de la garde au soutien carburant en passant par l’entretien des véhicules sans oublier de préserver les actes élémentaires du combattant par le tir, le sport etc., car « nous sommes avant tout des combattants, amenés à aller sur un théâtre d’opération ».

Brigadier-chef Steeve, scribe au 501e RCC.

Brigadier-chef Steeve, scribe au 501e RCC.