Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'Estonie déplace un monument de l'Armée rouge, Moscou fulmine

    medium_bronzesoldier01.JPGL'Estonie a retiré du centre de Tallinn la statue d'un soldat de l'Armée rouge aux premières heures et cette initiative, précédée d'émeutes qui ont fait un mort, a conduit la Russie à menacer le pays balte de représailles.

    medium_manifestation_a_Tallinn.6.jpg

     

     

    Le Conseil de la Fédération, chambre haute du parlement russe, a demandé au président Vladimir Poutine de rompre les relations avec l'Estonie tandis que le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avertissait que Moscou comptait "prendre des mesures sérieuses" contre Tallinn. L'enlèvement de la statue, perçue en Estonie comme le symbole de plus d'un demi-siècle de tutelle soviétique, a été précédé des pires violences vues depuis des années dans ce pays. Des manifestants issus en majorité de la communauté russophone, représentant environ 300.000 des 1,3 million d'habitants, se sont livrés à des actes de vandalisme et de pillage.

    D'après le gouvernement, un homme a été poignardé à mort durant ces violences, qui ont éclaté après le rassemblement de plus d'un millier de personnes protestant contre le déplacement de la statue. Les émeutiers ont brisé des vitrines et des fenêtres d'immeubles résidentiels ou de bureaux. Des voitures ont été retournées et des incendies se sont déclarés. Le gouvernement a fait état de 44 manifestants et de 13 policiers blessés. Il a annoncé 300 arrestations.

    L'ouvrage de bronze, haut de deux mètres et enchâssé dans un mur en béton, représente un soldat de l'Armée rouge durant la Seconde Guerre mondiale. Il a été érigé dans un parc en 1947.

    Source du texte : REUTERS 

    Lien permanent Catégories : > Europe, > Russie 0 commentaire