Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Libye : Le CNT abandonne l'interdiction des partis religieux

Le Conseil national de transition (CNT) au pouvoir en Libye a renoncé à un article dans la loi sur les partis politiques qui interdisait les formations politiques fondées sur des bases religieuses, tribales ou ethniques, selon le texte de loi lu mercredi devant la presse. 

Le texte lu par le comité juridique du CNT ne comprenait aucune mention de l'interdiction des partis religieux ou tribaux, contrairement à ce qui avait été annoncé par le CNT la semaine dernière. 

L'adoption de cette loi avait été annoncée le 24 avril par le porte-parole et des membres du CNT, qui avaient affirmé que la loi comprenait un article interdisant les partis fondés sur des considérations religieuses, régionales, ethniques ou tribales. 

Un membre du CNT a expliqué mercredi à l'AFP sous couvert de l'anonymat que cette annonce était un "ballon d'essai pour tester les réactions". 

Cette loi, la première du genre depuis 1964, empêchait telle que formulée la semaine dernière les islamistes radicaux et les fédéralistes de s'organiser politiquement, une stratégie d'"exclusion" dénoncée par leurs représentants. 

Parallèlement, le CNT a annoncé l'adoption d'une loi criminalisant la glorification du dirigeant libyen défunt Mouammar Kadhafi, de ses fils ou de son régime, ainsi que la diffusion de fausses rumeurs. 

Ces actions "sont passibles de la peine de prison", selon le texte de loi lu à la presse.

Source du texte : L'ORIENT LE JOUR

Lien permanent Catégories : > Islam, > Libye 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel