Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Kosovo / trafic d'organes : EULEX demande l'aide de Moscou

La mission de police et de justice de l'UE au Kosovo (EULEX) a demandé à la Russie de prêter son concours à l'enquête sur le trafic d'organes humains sur le territoire de cette province séparatiste serbe, ont annoncé mardi les médias internationaux, citant le procureur en charge du dossier Jonathan Ratel.

"Nous avons demandé notamment à la Russie, Israël, l'Ukraine et la Turquie de nous aider à identifier et à localiser d'urgence les victimes donneurs" d'organes, a déclaré M. Ratel dans un entretien avec l'AFP. Il a en outre indiqué que la mission EULEX "comptait également sur l'aide des Etats-Unis, du Canada, de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne" pour découvrir de nouvelles victimes des transplantations illégales.

Sept personnes ont été mises en examen dans le cadre de "l'affaire Medicus", du nom de la clinique de Pristina tristement célèbre pour ces pratiques médicales. Parmi les inculpés figurent notamment Ilir Rrecaj, ex-ministre kosovar de la Santé, l'urologue albanais Lufti Dervishi, le chirurgien turc Yusuf Sönmez surnommé "docteur Frankenstein" et l'Israélien Moshe Harel chargé de recruter les donneurs d'organes et de les faire venir au Kosovo.

La justice leur reproche de n'avoir pas payé une vingtaine de donneurs auxquels on avait promis environ 15.000 euros pour chaque intervention chirurgicale.

Selon M. Ratel, ces victimes - des ressortissants de Russie, du Kazakhstan, de Moldavie, d'Azerbaïdjan, de Turquie et d'autres pays d'Europe orientale et d'Asie - ont été "abandonnés comme du matériel usé".

Source du texte : RIA NOVOSTI

Lien permanent Catégories : > Criminalité, > Europe, > Kosovo 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel