jeudi, 29 décembre 2011

Le président du Kirghizstan veut fermer la base militaire américaine de Manas

La base aérienne américaine au sein de l'aéroport international de Manas, situé dans la capitale kirghize Bichkek, représente un danger pour le Kirghizstan et doit être fermée, a déclaré jeudi le président du pays Almazbek Atambaïev.

Base de Manas.JPG

"Le Kirghizstan n'a pas besoin d'une base militaire située dans un aéroport civil, c'est très dangereux. Nous voulons que l'aéroport Manas soit uniquement un aéroport civil", a indiqué le nouveau chef de l'État kirghiz lors de son premier point-presse.

Ce dernier a également indiqué avoir déjà annoncé à la partie américaine que la base aérienne de Manas devra être fermée à l'expiration du contrat, en 2014.


"Les Américains devront alors ou bien quitter Manas, ou bien organiser un centre de transport civil, en coopération avec la Russie ou d'autres pays", a déclaré M.Atambaïev.

Le président kirghiz a réfuté les affirmations selon lesquelles il aurait pris cette décision sous la pression de la Russie.

La base aérienne américaine au Kirghizstan, ultérieurement baptisée Centre de transit du Pentagone, a été crée au sein de l'aéroport international de Manas en décembre 2001, et elle permet d'assurer près de 30% des ravitaillements en vol des avions participant à l'opération militaire de l'Otan en Afghanistan. Le centre de Manas représente également un nœud de transport important pour le transfert de frets et de forces de l'ISAF (Force internationale d'assistance et de sécurité) en Afghanistan. Selon les informations officielles, près de 1.500 militaires et civils américains travaillent dans ce centre.

Source du texte : RIA NOVOSTI

Écrit par SG dans > Afghanistan, > États-Unis | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | |  Imprimer | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.