Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bavure de l'Otan : 24 soldats pakistanais tués à la frontière avec l'Afghanistan

Des hélicoptères de l'Otan ont attaqué ce matin un poste de l'armée pakistanaise à la frontière avec l'Afghanistan, tuant 24 soldats dont un officier, et blessant 14 autres, dans une zone tribale du nord-ouest du Pakistan, a-t-on annoncé de source militaire.

PakWaziristan.jpg

Des responsables de la sécurité de la région tribale de Mohmand près de la frontière afghane ainsi qu'un responsable militaire à Peshawar ont précisé qu'un commandant avait été tué lors de l'attaque, menée avant l'aube. 

Cette attaque, aux allures de bavure est la plus meurtrière de la sorte depuis que les Occidentaux ont envahi l'Afghanistan voisin il y a dix ans. 

En représailles, le régime d'Islamabad a aussitôt bloqué les convois de ravitaillement des forces de l'Otan en Afghanistan qui transitent par son territoire. "Nous avons bloqué les convois de l'Otan sur ordre du gouvernement fédéral", a déclaré Mutahir Hussain, un haut responsable de l'administration du district tribal de Khyber. Il a ajouté que les camions sur le point de franchir la frontière "ont été renvoyés à Peshawar", la principale ville du nord-ouest. 

Arrivés par bateau à Karachi, principal port du sud du Pakistan, les conteneurs de ravitaillement de l'Otan sont acheminés vers l'Afghanistan par la route via Peshawar, la passe de Khyber (nord-ouest) pour la majorité, ou via Quetta et la ville frontière de Chaman (sud-ouest). Une petite partie est acheminée via l'Asie centrale et le nord de l'Afghanistan.

"Le DCC (Comité de défense du gouvernement) a aussi décidé de demander aux Etats-Unis de quitter dans les quinze jours la base aérienne de Shamsi" qui serait utilisée par la CIA dans le cadre de ses raids de drones dans les zones tribales pakistanaises frontalières de l'Afghanistan.

De plus, "le DCC a décidé que le gouvernement allait complètement reconsidérer tous ses programmes, activités et accords de coopération avec les Etats-Unis, l'Otan et l'Isaf, y compris diplomatiques, politiques, militaires et dans le renseignement", a annoncé le bureau de M. Gilani.

Lien permanent Catégories : > Armées, > Otan, > Pakistan 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel