vendredi, 11 novembre 2011

Plus de militaires américains en Australie pour surveiller la Chine

Le président américain Barack Obama va annoncer la semaine prochaine un renforcement de la présence militaire en Australie, signe de l'inquiétude croissante face à la montée en puissance militaire de la Chine dans la région, affirment vendredi plusieurs journaux australiens.

Barack Obama arrivera mercredi à Canberra, la capitale fédérale du pays, puis se rendra à Darwin (nord), où il annoncera l'installation d'une base américaine, près de cette ville, selon le Sydney Morning Herald.

Interrogé par l'AFP, le porte-parole du Pentagone George Little a refusé de commenter ces informations. "L'Australie est un ami et allié de l'Amérique et nous continuerons à travailler ensemble pour renforcer nos liens militaires", a-t-il simplement déclaré.


Les responsables du gouvernement australien se sont également abstenus de toute commentaire.

Les États-Unis ne disposent pour le moment que d'une présence limitée en Australie.

The Australian fait état de mêmes informations mais précise que d'autres villes sont également à l'étude, dont Perth (ouest).

Si le lieu choisi est Darwin, les soldats américains seront stationnés dans la base de Robertson Barracks, près de Darwin, qui accueille déjà 4500 soldats australiens, a ajouté The Australian. Elle devra être agrandie mais aucun détail n'a été révélé sur l'importance des troupes américaines qui y seront envoyées.

Dans la région Pacifique, les Etats-Unis ont notamment des bases à Okinawa (Japon) et sur l'île de Guam. La presse et les analystes attribuent ce projet à la montée en puissance de la Chine dans la région Asie-Pacifique.

Pékin renforce ses capacités et ses dépenses militaires. Le premier porte-avions chinois, qui incarne les ambitions navales du pays, a effectué son baptême en mer en août, suscitant une poussée d'inquiétudes dans la région et aux Etats-Unis.

La Chine revendique en outre, avec force, des îles de mer de Chine méridionale, qu'elle considère comme une partie intégrante de son territoire. Plusieurs différends non résolus ont provoqué des pics de tension entre le pays et ses voisins.

Source du texte : RTBF.BE

Écrit par SG dans > Armées, > Asie, > Chine | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | |  Imprimer | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.