Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les rebelles libyens annoncent la mort de leur chef militaire

Le président du Comité national de transition libyen (CNT) a annoncé jeudi 28 juillet la mort du général libyen Abdel Fatah Younès, ancien responsable du régime du colonel Mouammar Kadhafi, rallié aux insurgés.

L'homme dirigeait les opérations militaires de l'insurrection libyenne. D'après Moustapha Abdel Djalil, le chef du CNT, il a été tué par des assaillants après avoir été convoqué devant une commission judiciaire à Benghazi. Le responsable du groupe armé qui a mené l'attaque a été arrêté, a-t-on appris sans plus de précisions. 

Des rumeurs non vérifiées avaient auparavant circulé dans la journée sur son arrestation à Benghazi, mais n'avaient pu être confirmées. D'après une source rebelle, il avait été rappelé de Brega dans la matinée. Un responsable du CNT a confirmé qu'il se trouvait à Benghazi, mais en ajoutant qu'il était revenu du front, se disant insatisfait de la situation sur le terrain, et que des responsables tentaient de le persuader d'y retourner.

Abdel Fatah Younès était présenté, avant son ralliement à la rébellion, comme le numéro deux du régime du colonel Kadhafi, occupant notamment les fonctions de ministre de l'intérieur. Il s'était raproché des insurgés dès le début du mouvement de contestation qui a divisé le pays le 15 février et occupait depuis d'importantes responsabilités à leurs côtés.

Source du texte : LE MONDE.FR

Lien permanent Catégories : > Guerre civile, > Libye 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel