Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'armée turque envoie des renforts à sa frontière avec l'Irak

La Turquie a entrepris de dépêcher des renforts de troupes et de matériel militaire à sa frontière avec l'Irak alors que le débat fait rage dans le pays sur l'opportunité de lancer une offensive transfrontalière contre les rebelles kurdes.

d060473ae97d61a69ffc7b8ce6fdaf82.jpgL'armée turque a expliqué que le renforcement de son dispositif à la frontière était une mesure habituelle durant la saison estivale destinée à empêcher toute infiltration des combattants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) depuis leurs bases dans le nord de l'Irak.

Depuis des semaines, les chaînes de télévision turques diffusent des images de camions militaires se dirigeant vers la frontière avec le Kurdistan irakien et de trains acheminant des chars et des armes dans la zone.

"Le PKK doit être éliminé en tant que problème entre l'Irak et la Turquie", a déclaré l'envoyé spécial turc en Irak, Oguz Celikkol, lors d'un entretien à la chaîne CNN-Türk. Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a appelé mardi les Etats-Unis et l'Irak à détruire les bases du PKK dans le nord de l'Irak et n'a pas exclu une opération turque transfrontalière.

Par la voix de son porte-parole Levent Bilman, le ministère turc des Affaires étrangères a exhorté l'Irak mercredi à prendre "les mesures nécessaires pour arrêter les activités des terroristes par tous les moyens". A la question de savoir si les autorités irakiennes avaient été informées de la possibilité d'une opération transfrontalière d'Ankara, M. Bilman a répondu : "Une telle décision est uniquement du ressort de la Turquie. Nous n'avons pas à (en) informer qui que ce soit."

Ce type d'opérations a produit des résultats mitigés par le passé, de nombreux militants se cachant lors des incursions des troupes turques. Selon Ankara, jusqu'à 3.800 rebelles sont basés en Irak et jusqu'à 2.300 opèrent sur le sol turc.

De leur côté, les mouvements kurdes qui dirigent le nord de l'Irak menacent de résister à toute incursion militaire turque.

L'armée turque affirme avoir tué 10 rebelles dans le sud-est de la Turquie depuis lundi. Le conflit qui oppose les forces turques aux séparatistes kurdes depuis 1984 a déjà fait plusieurs dizaines de milliers de morts.

Source du texte (30 mai 2007) : NOUVEL OBS.COM 


Lien permanent Catégories : > Irak, > Turquie 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel