MONAQUE2En France, nation foncièrement terrienne, la marine a souvent été perçue comme une institution un peu insolite, voire marginale, que l’on délaisse dès que s’accumulent les menaces sur les frontières du Nord et de l’Est. Et pourtant, l’histoire de la marine de guerre française, du XIIIe siècle à nos jours, est riche d’enseignements, marquée certes par des revers, mais également par des moments de gloire. Si la défaite de Trafalgar ou le sabordage de la flotte à Toulon en 1942 sont bien des épisodes douloureux, ils ne doivent pas masquer les incontestables réussites de Richelieu ou Napoléon III, comme la qualité et les exploits des hommes de la Royale au XVIIIe siècle.

Rémi Monaque embrasse tous les aspects de la question – politique, technique, stratégique… – et dessine les grandes lignes de sept siècles d’histoire. La rivalité franco-britannique sur mer apparaît ainsi comme centrale, tandis que le passage de la marine à voile à celle à vapeur marque une rupture profonde. Enfin, grâce aux témoignages recueillis comme à sa propre expérience, l’auteur explique les dernières évolutions du XXe siècle, notamment le développement de l’aéronavale et la place centrale de la marine dans la dissuasion nucléaire. Une synthèse magistrale.

Le contre-amiral Rémi Monaque, entré à l’Ecole navale en 1955, compte trente-sept années de carrière active dans la Marine nationale. Il figure parmi les plus fins connaisseurs de l’histoire de la marine de guerre française, ce dont ses nombreux ouvrages remarqués témoignent, notamment Latouche-Tréville, l’amiral qui défiait Nelson, Suffren et Trafalgar (Grand Prix de la Fondation Napoléon).

Histoire de la marine de guerre française from Les voix de l’histoire on Vimeo.