RollonOn connaît la réputation sulfureuse des Vikings fondateurs de la Normandie au Xe siècle, mais on ignore généralement qui ils étaient et comment s’organisa le territoire qui leur fut confié.

Dans ce volume, Pierre Bouet nous conte l’histoire des raids dévastateurs de ces hommes du Nord, de plus en plus puissants et prolongés au IXe siècle, au fur et à mesure que l’empire carolingien s’étiole. Une carte nous en montre d’ailleurs la répartition géographique, jusque dans des cités improbables comme Bourges, Clermont et Rodez.

L’auteur précise la généalogie de Rollon, chef viking somme toute secondaire au départ, et le cadre culturel qui était le sien, puis s’intéresse aux raids qu’il conduit lui-même jusqu’en 911, en Angleterre, sur le territoire des futurs Pays-Bas et bien sûr le long de la Seine et jusqu’à Paris. Les négociations préalables au traité de Saint-Clair-sur-Epte entre Rollon et Charles le Simple et le traité lui-même font l’objet d’un chapitre complet, puisque celui-ci est considéré comme « l’acte de naissance » de la Normandie (on note l’original tableau de synthèse de l’évolution des propositions et négociations), à une époque où des territoires importants (en Bourgogne ou au sud de la Seine) s’émancipent de la tutelle royale. Le rôle clefs de certains évêques dans ces négociations, puis dans la pérennité de la sédentarisation des Vikings, est également lié à leur conversion au christianisme et aux dons généreux que Rollon et les siens font à l’Eglise. Les vingt premières années de l’installation des Vikings sont difficiles, du fait de la poursuite des raids par d’autres bandes, mais Rollon reste fidèle à sa parole et loyal au roi Charles et impose sur ses terres un pouvoir fort.

Le livre se termine sur « La construction du mythe », jusqu’à la mise en scène d’une origine « troyenne » des Normands et faisant de Rollon « l’élu de Dieu ». L’aventure se poursuivra au siècle suivant, vers l’Italie du Sud et la Sicile. Mais ceci est une autre histoire…

Document et bien référencé (l’auteur sait critiquer les sources très discutables du Moyen-Âge), l’ouvrage n’est pas très volumineux et se lit facilement. Un sujet original et traité de manière agréable.

Editions Tallandier, Pierre BOUET, 2016, 220 pages. 19,90 euros.

Source : Guerres & Conflits

LIRE UN EXTRAIT DU LIVRE