« A la vie à la mort », telle est la devise du septième commando marine qui a été lancé hier sur la base FUSCO de Lanester, par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, En présence de l’amiral Bernard Rogel, chef d’état-major de la marine, et du capitaine de vaisseau François Rebour, commandant la force maritime des fusiliers marins et commandos.

Le commando prend le nom du vice-amiral Ponchardier (1909-1961), compagnon de la Libération qui créa les commandos parachutistes en Indochine .

Composé de 150 hommes sous les ordres du capitaine de corvette Yann Guillemot, cette nouvelle unité d’élite est chargée du soutien et de l’appui des autres commandos marine dans leurs opérations (Jaubert, Trépel, De Monfort, De Penfentenyo, Kieffer et Hubert). Les forces spéciales qui montent en puissance atteindront 4000 hommes d’ici 2019.

——————–

  • Les commandos Trépel et Jaubert disposent de groupes spécialisés dans le Contre-terrorisme et la libération d’otages (CTLO) ;
  • Les commandos de Montfort et de Penfentenyo mettent en œuvre des Équipes spéciales de neutralisation et d’observation (ESNO) ;
  • Le commando Hubert dispose de groupes spécialisés dans le contre-terrorisme, la libération d’otages et l’action sous-marine avec les nageurs de combat ;
  • Le commando Kieffer assure la capacité de commandement de groupement de forces spéciales et met en œuvre des cellules de soutien spécialisé (cyno, drones, NRBC, renseignement etc.)